Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Le Liban se dote de son Faro


Rédigé le Vendredi 20 Mai 2011 à 12:23 | Lu 2198 commentaire(s)


Le Faro français s'était rendu au Liban le 20 avril 2011. (crédit Faro)
Le Faro français s'était rendu au Liban le 20 avril 2011. (crédit Faro)
LIBAN / FRANCE. Une délégation libanaise a signé, le 20 mai 2011 à Paris, l'accord portant sur la création du Fonds d'amorçage, de réalisation et d'orientation (Faro), dans le cadre de l'UpM.

Étaient notamment présents pour parapher l'accord, le président de la Chambre de commerce de Beyrouth et du Mont-Liban, Mohammed Choucair, le directeur général du Ministère des Finances, Alain Bifani, ou encore le président de la pépinière d'entreprises Berytech, Maroun Chammas.

L'objectif du Faro est de soutenir les PME et d'exécuter des projets novateurs, en collaboration avec d'autres entreprises du bassin méditerranéen.

Le Liban est le deuxième pays, après la France, à se doter d'un tel fonds.

Lors de sa visite au Liban, en avril 2011, le président du Faro France, Albert Ollivier, avait expliqué que le Faro Liban serait le point d'ancrage du développement de ce programme dans la région méditerranéenne.
La mise en place d'un « Réseau des Faro » permettra, ainsi, le développement de l'innovation en Méditerranée, mais aussi de la coopération entre PME.