Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Le Liban commencera à explorer ses champs d'hydrocarbures début 2019


Rédigé le Vendredi 15 Décembre 2017 à 10:11 | Lu 3129 commentaire(s)


Les blocs 4 et 9 sont ouverts à l'exploration (photo : Lebanese Petroleum administration)
Les blocs 4 et 9 sont ouverts à l'exploration (photo : Lebanese Petroleum administration)
LIBAN. Le conseil des ministres du Liban a délivré, jeudi 14 décembre 2017, deux permis d'exploration à un consortium pour mener des forages pétroliers et gaziers au large du pays, en Méditerranée.

Déjà retenues par un appel d'offres du gouvernement, et seules candidates, les compagnies Total (France), Eni (Italie) et Novatek (Russie) vont donc pouvoir se lancer dans l'exploration de ces gisements, et plus précisément des blocs maritimes 4 et 9. Les trois autres blocs (1, 8 et 10), pourtant inclus dans l'appel d'offres, n'intéressaient pas le consortium et n'ont pas été attribués. Les contrats seront signés avant février 2018 selon César Abi Khalil, ministre libanais de l'Energie, qui précise que l'exploration ne pourra pas se dérouler avant le début de l'année 2019.

Ces deux premiers permis hydrocarbures jamais émis par ce pays vont favoriser une meilleure évaluation du niveau des réserves disponibles.

De nombreux gisements ont été trouvés dans les eaux territoriales du Liban mais aussi d'Israël et de Chypre.




Lire aussi :
< >

Vendredi 3 Décembre 2021 - 15:10 Beneteau renforce sa présence au Portugal

Vendredi 3 Décembre 2021 - 11:55 Contrat record pour Dassault Aviation