Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le Japon lance un mandat d'arrêt contre Carlos Ghosn réfugié au Liban



            Partager Partager

Carlos Ghosn se dit innocent (photo : captur écran conférence de presse Beyrouth)
Carlos Ghosn se dit innocent (photo : captur écran conférence de presse Beyrouth)
LIBAN / JAPON. Le Parquet de Tokyo a décidé, jeudi 30 janvier 2020, de lancer un mandat d'arrêt (pour viol de la loi sur le contrôle de l'immigration) contre Carlos Ghosn et demande l'arrestation de trois hommes (Michael Taylor, Antoine Zayek et Peter Taylor) suspectés de l'avoir assisté dans sa fuite. L'ancien patron de Renault, de Nissan et de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi est visé par plusieurs enquêtes pour malversations financières et fait déjà l'objet d'une demande d'arrestation (notice rouge) auprès d'Interpol .

Alors qu'il se trouvait à Tokyo - depuis une première arrestation en novembre 2018 sur le tarmac de l'aéroport de Tokyo - avec interdiction par la justice japonaise de quitter le pays et une assignation à résidence, Carlos Ghosn avait fuit, clandestinement et dans des conditions rocambolesques, au Liban, via la Turquie. Vivant désormais à Beyrouth, il ne risque aucune extradition, aucun accord en ce sens n'existant entre le Japon et le Liban. De tout façon ce pays n'extrade pas ses ressortissants (Carlos Ghosn a trois nationalités : libanaise, française et brésilienne).

"je suis ici pour laver mon honneur. Les allégations contre moi sont fausses. Les procureurs ont relayé de fausses informations, dissimulés des preuves (...) Il n'y a eu aucune infraction de loi. Je ne suis pas coupable", avait déclaré l'homme d'affaires lors d'une conférence de presse à Beyrouth, le 8 janvier 2020. Il se voyait comme "otage d'un pays" et craignait d'"attendre cinq ans au Japon avant que ne s'ouvre un procès."

Jeudi 9 janvier 2020, la justice libanaise, après l'avoir entendu, lui a demandé de ne pas quitter le territoire. Elle étudie son dossier pour vérifier si des poursuites judiciaires sont susceptibles d'être engagées contre lui au Liban. Carlos Ghosn s'est dit prêt à coopérer avec le parquet libanais.

Jeudi 30 Janvier 2020

Lu 1706 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.