Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
            Partager Partager

Le Gaz naturel, un allié de la transition énergétique




Abdelmadjid Attar, vice président de l'AIG. Photo FDubessy
Abdelmadjid Attar, vice président de l'AIG. Photo FDubessy
«  Avec le gaz, nous réussirons la transition énergétique. Sans, nous échouerons ! » prévient Abdelmadjid Attar, vice-président de l'Association algérienne de l'industrie du gaz (AIG). Le gaz naturel s'est invité à la 4e conférence internationale de MEDENER. Avec des arguments : « la transition énergétique est bénéfique pour le gaz naturel car, les énergies renouvelables vont le mettre en valeur. Le gaz naturel sera le meilleur allié des énergies renouvelables dans les années à venir » insiste Abdelmadjid Attar. Il semble clair que la Méditerranée ne se séparera pas du jour au lendemain des hydrocarbures pour adopter les panneaux photovoltaïques et autres éoliennes. « La transition énergétique ne peut s'opérer d'un bloc. Nous y arriverons par étapes » souligne Dario Chello, responsable du bureau de Bruxelles de l'ENEA (agence nationale italienne pour les nouvelles technologies, l'énergie et le développement économique durable).

Dans transition énergétique, se trouve le mot transition. L'Union pour la Méditerranée (UpM) l'a bien compris en créant trois plates-formes dont une pour le gaz (voir encadré).

La ressource la plus propre des non-renouvelables

Dario Chello, responsable du bureau de Bruxelles de l'ENEA. Photo FD
Dario Chello, responsable du bureau de Bruxelles de l'ENEA. Photo FD
Déjà en 2015, les investissements dans les énergies renouvelables ont été supérieurs à ceux dans les hydrocarbures (329 mrds$ contre 321 mrds$). « Cette tendance va se poursuivre » assure le vice-président de l'AIG. « La consommation de fuel augmentera mais la part des énergies fossiles se stabilisera du fait de la croissance des énergies renouvelables et surtout des programmes d'économie d'énergie » poursuit-il. Gaz + pétrole + charbon ne représenteront chacun plus que 25% de la part de l'énergie primaire en 2035.

« Le gaz naturel est la ressource la plus propre des non-renouvelables » insiste Abdelmadjid Attar. « Le gaz peut se trouver en compétition avec les énergies renouvelables ou en support pour une transition énergétique en douceur, car celle-ci va durer plusieurs décennies. Nous ne passerons pas brutalement de 80% d'énergie fossile à un nouveau modèle nucléaire ou en énergies renouvelables. » Pour Abel Enriquez, directeur des affaires européennes réglementaires ENAGAS (Espagne), « le gaz est utile pour compléter la demande autant de l'éolien que du solaire. Notamment pour pallier à l'absence de vent ou de soleil. »

Sans compter que les pipelines de gaz peuvent servir également pour du biogaz. « Un pipeline de 48'' peut transporter autant d'énergie que huit lignes haute tension pour un plus faible coût et un moindre impact visuel » indique Abel Enriquez.


English version
Dossier Spécial Medener - Transition énergétique
Publireportage ADEME




 

Mardi 19 Juillet 2016


Lu 879 fois




Dans la même rubrique :
< >











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.