Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Le France retire sa candidature à l'Exposition universelle 2025


Rédigé par , le Lundi 22 Janvier 2018 - Lu 3045 fois


L'esplanade d'accueil devait s'implanter à Paris-Saclay (photo : Jacques Ferrier Architecture - Manuelle Gautrand Architecture)
L'esplanade d'accueil devait s'implanter à Paris-Saclay (photo : Jacques Ferrier Architecture - Manuelle Gautrand Architecture)
FRANCE. La dynamique vient d'être brisée. L'organisation de l'Exposition universelle 2025 ne viendra pas s'ajouter aux récents succès français pour l'accueil de la Coupe du monde de rugby 2023 et des jeux Olympiques 2024. Samedi 20 janvier 2018, Edouard Philippe a prévenu Pascal Lamy, président du Groupement d'intérêt public Expofrance 2025, qu'il décidait "de ne pas donner suite à la candidature de la France à l'Exposition universelle qui sera retirée." Le Premier ministre a invoqué un risque pour les finances publiques, la crainte d'une faible participation et un manque de partenaires privés.

Fin octobre 2017, Emmanuel Macron avait pourtant indiqué : "L'Exposition universelle de 2025 que la France ambitionne d'accueillir, reposera aussi sur un modèle économique original de partenariat public-privé." Le président de la République française ajoutait aussi, "la volonté de penser la transformation numérique du monde contemporain, de porter aussi les solutions durable d’un monde en transformation sont au cœur du projet ainsi présenté."

20 mrds€ d'impact économique

Les organisateurs de l'exposition universelle prévoyaient d'accueillir 40 millions de visiteurs (Photo : Jacques Ferrier Architecture - Manuelle Gautrand Architecture)
Les organisateurs de l'exposition universelle prévoyaient d'accueillir 40 millions de visiteurs (Photo : Jacques Ferrier Architecture - Manuelle Gautrand Architecture)
"Je ne me retrouve pas dans cette France qui renonce, qui recule ou qui s'excuse", a réagi Jean-Christophe Fromantin, président du comité de candidature et député-maire de Neuilly-sur-Seine qui prévoyait un budget d'environ 3,5 mrds€ pour un impact économique de 20 mrds€ et près de 150 000 emplois durables ainsi qu'1/2 point de croissance supplémentaire. Pour Bruno Le Maire, ministre français de l'Economie et des Finances, "il faut être responsable, ne pas multiplier les grands événements comme ça."

Appuyée dès 2012 par des élus locaux, des acteurs culturels et universitaires, la candidature de la France et du Grand Paris a été déposée officiellement le 28 septembre 2016 auprès du Bureau international des expositions (BIE). Un village global devait s'implanter à Paris-Saclay qui aurait bénéficié d'une desserte via une nouvelle ligne de métro (ligne 18) dans le cadre du Grand Paris Express. Les organisateurs attendaient près de 40 millions de visiteurs notamment dans ce qui aurait été le plus grand globe terrestre connecté du monde (échelle 1/75000e) présentant les enjeux de préservation de notre planète et servant aussi de planétarium à ciel ouvert la nuit.

La France a accueilli sa dernière exposition universelle en 1900.

Il ne reste plus donc que trois pays candidats à l'organisation de l'Exposition universelle 2025 : La Russie avec Ekaterinbourg, le Japon avec Osaka et l'Azerbaïdjan avec Bakou. L'attribution sera effectuée le 15 novembre 2018.















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info