Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le Conseil de sécurité de l'Onu exhorté à s'engouffrer dans la "fragile fenêtre d'opportunité" en Libye



            Partager Partager

Stéphanie Williams demande aux membres du Conseil de sécurité de l'Onu d'agir rapidement (photo U.S. Embassy in Libya)
Stéphanie Williams demande aux membres du Conseil de sécurité de l'Onu d'agir rapidement (photo U.S. Embassy in Libya)
LIBYE. S'exprimant devant le Conseil de sécurité de l'Onu, jeudi 3 septembre 2020 par visioconférence, Stephanie Williams a demandé à ses membres de profiter de la "fragile fenêtre d'opportunité" dans le conflit libyen. La représentante spéciale et cheffe par intérim de la Mission d'appui des Nations Unies dans ce pays (MANUL) estime que "le moment est venu de s’unir alors que des efforts sont entrepris pour parvenir à un règlement qui viserait à préserver la souveraineté et l’intégrité du pays (...) Il est impératif que vous utilisiez votre influence pour faire comprendre à toutes les parties que le moment est venu de faire preuve de retenue."

Cette déclaration intervient alors que sur le terrain un cessez-le-feu a été proclamé, fin août 2020, entre les forces du Gouvernement d'entente nationale (GNA) de Fayez el-Sarraj, reconnu par la communauté internationale, et celles de l'Armée nationale libyenne (ANL), menée par Khalifa Haftar. Stéphanie Williams regrette que les deux belligérants "continuent de bénéficier de l'appui regrettable de sponsors étrangers pour stocker des armes et du matériel de pointe." La Turquie soutient officiellement le GNA et l'ANL est appuyée par les Emirats arabes unis, la Russie et l'Egypte.

"Un statu quo insoutenable"

Le 8 juillet 2020, dans le dernier rapport de situation dressé sur ce conflit, le secrétaire général de l'Onu notait que "quelque soixante-dix avions de ravitaillement ont atterri dans les aéroports de l'Est du pays, à l'appui des forces de l'ANL, tandis que trente autres appareils se sont posés à l'Ouest en soutien au GNA. De même, environ neuf navires ont accosté dans les ports de l'Ouest, tandis que trois autres ont rejoint le pays en appui des forces de l'ANL. En outre, les soutiens étrangers des deux parties renforcent leurs actifs dans les principales bases aériennes libyennes". La Manul recense une présence à grande échelle de mercenaires et d'agents étrangers.

Notant une "violation alarmante de la souveraineté de la Libye, une violation flagrante de l'embargo de l'Onu sur les armes, sans parler des engagements de la Conférence de Berlin ", Stephanie Williams implore le Conseil de sécurité. "Votre aide, non seulement en paroles mais surtout en actions, aidera à déterminer si le pays descend vers de nouvelles profondeurs de fragmentation et de chaos ou progresse vers un avenir plus prospère." Selon elle, "le statu quo est tout simplement insoutenable."

La levée partielle du blocus pétrolier annoncée le 18 août 2020 par l'ANL n'a eu qu'un impact minime sur la crise énergétique souligne la Représentante de l'Onu. La population est privée d'électricité jusqu'à 20 heures par jour. Ceci - tout comme la pandémie de Covid-19 avec 15 156 cas confirmés et 250 décès au 1er septembre 2020 - aggrave les conditions socioéconomiques. Par ricochet, cette situation entraîne des émeutes peu propices à progresser dans les discussions politiques nécessaires pour sortir le pays de l'incertitude où il se trouve. "Nous devons faire de la levée complète du blocus pétrolier, en place depuis janvier, une priorité absolue", insiste-t-elle.

Jeudi 3 Septembre 2020

Lu 985 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.