Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le Congrès mondial Amazigh réclame l'ouverture de la frontière entre le Maroc et l'Algérie




Le CMA lance une campagne pour la réouverture des frontières entre l'Algérie et le Maroc (photo : CMA)
Le CMA lance une campagne pour la réouverture des frontières entre l'Algérie et le Maroc (photo : CMA)
MAROC / ALGÉRIE. Le Congrès mondial Amazigh (CMA) appelle une nouvelle fois à la réouverture de la frontière entre le Maroc et l'Algérie et demande aux Marocains et aux Algériens de participer à un sit-in dimanche 22 juillet 2018 devant le passage frontalier séparant les deux pays. Une campagne a été lancé sur les réseaux sociaux et plus particulièrement sur Twitter. Ce genre de rassemblement se déroule régulièrement. Ainsi, fin mai 2018, des jeunes de la ville algérienne de Maghnia s'étaient retrouvés à la frontière de Bin-Lajraf sur cette revendication.

L'ONG marocaine basée à Paris - et créée en 1995 à Saint-Rome-de-Dolan dans le sud de la France - regroupe des associations amazighes (berbères) à caractère social, culturel, de développement et de protection de l'environnement, des pays de Tamazgha (nord de l'Afrique et Sahara) et de la diaspora. Son ambition est de faire du Maghreb "une région où règne la liberté de déplacement et de voyage".

La frontière entre le Maroc et l'Algérie est fermée à tout trafic depuis 1994 après un attentat (hôtel Asni de Marrakech) perpétré par des français d'origine algérienne et attribué par le Maroc aux services secrets algériens. L'instauration par Rabat d'un visa obligatoire pour les Algériens (aujourd'hui disparu) avait conduit Alger à décider de fermer toutes les frontières terrestres. L'affrontement entre les deux puissances sur le dossier du Sahara occidental, associé au tracé des frontières entre les deux pays, ainsi que la contrebande et le trafic de drogue expliquent également ce blocage.

Prochain congrès à Tunis

L'ONG veut profiter du réchauffement des relations entre Abdelaziz Bouteflika et Mohammed VI symbolisé par un message adressé, voici quelques semaines, par le président algérien au souverain marocain à l'occasion de l'Aïd el-Fitr (fin du mois du Ramadan).

Le CMA a proposé, le 24 juin 2018 dans un communiqué, aux Etats de Tamazgha de présenter une candidature commune Algérie-Maroc-Tunisie pour organiser la coupe du monde de football en 2030. Il réagissait à la nouvelle défaite de la candidature du Maroc pour celle de 2026 finalement accordé au trio USA-Canada-Mexique. Les autorités politiques des trois pays du Maghreb ont réagi favorablement à cette suggestion.

La huitième édition du Congrès mondial Amazigh, qui se déroule tous les trois ans (le dernier a eu lieu à Agadir en 2015) se tiendra du 26 au 28 octobre 2018 à Tunis.




Vendredi 20 Juillet 2018



Lu 5785 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

La corruption, l’autre grand fléau oublié du monde arabo-musulman…


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil

 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA