Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Le Comité constitutionnel syrien devrait se réunir le 23 novembre 2020 à Genève



            Partager Partager

Geir O.Pedersen tente de rapprocher les points de vue entre les parties syriennes (photo : Onu)
Geir O.Pedersen tente de rapprocher les points de vue entre les parties syriennes (photo : Onu)
SYRIE. Les membres du comité syrien en charge de rédiger une nouvelle constitution ont du mal à s'entendre et n'ont pas pu se réunir en octobre 2020 comme prévu. Geir O.Pedersen, envoyé spécial de l'Onu pour la Syrie, évoque "des divergences sur l'ordre du jour", dans un communiqué publié mardi 27 octobre 2020 au soir, après son intervention en visioconférence devant le Conseil de sécurité des Nations unies.

L'envoyé spécial de l'Onu pour la Syrie travaille depuis plus d'un mois à rapprocher les points de vue au sein de cette instance composée de représentants du gouvernement actuel, de l'opposition et de la société civile. Et destinée à clore le chapitre d'une guerre civile durant depuis une décennie.

Geir O.Pedersen s'affirme pourtant confiant et espère réunir, en format restreint, toutes les parties syriennes le 23 novembre 2020 à Genève au sein de ce Comité constitutionnel. "Certaines parties prenantes clés ont indiqué qu'elles considéraient la phase militaire du conflit comme se terminant", indique-t-il. "Les lignes de front n'ont pas changé depuis environ huit mois, et le nombre de civils tués ces derniers mois est, selon des groupes surveillant ce chiffres, au plus bas depuis 2011", poursuit-il. Un cessez-le-feu a été signé le 5 mars 2020 sous l'égide de la Turquie et de la Russie.

Mark Lowcock, chef humanitaire de l'Onu, constate cependant "un degré alarmant d'insécurité qui se poursuit dans les régions d'Idlib, d'Afrin et d'Azaz à Jarablus."

Une situation humanitaire alarmante

L'entente entre les Syriens pour rétablir un pouvoir non contesté devient urgent avec notamment la crise de la Covid-19. Comme le précise Mark Lowcock, "les établissements de santé dans certaines régions seraient incapables d'absorber tous les cas suspects." Il cite notamment les centres urbains comme Damas, Alep et Homs, mais aussi les camps de déplacés et les abris collectifs surpeuplés dans le Nord-Ouest et le Nord-Est du pays. "La réponse de l'Onu à la Covid-19 en Syrie nécessite 211 M$ supplémentaires, notamment pour maintenir les lignes d'approvisionnement sanitaire; améliorer l'approvisionnement en eau et l'assainissement dans les camps de déplacés et les abris; et rendre les écoles plus sûres pour les élèves et les enseignants qui reviennent", souligne le chef humanitaire de l'Onu.

Autre problème urgent à régler qu'il relève, les prix des denrées alimentaires, bien que relativement stables en août et en septembre, restent plus de 90% plus élevés que voici six mois, avec une augmentation de 236% d'une année sur l'autre.

Lire aussi : Personne n'a les mains propres dans le conflit syrien selon la Commission spéciale de l'Onu sur la Syrie

Mercredi 28 Octobre 2020

Lu 589 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.