Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La stratégie conquérante du Port de Barcelone


En proie à la crise et à la concurrence des ports de Valence et d'Algésiras, le Port de Barcelone contre-attaque en affichant une stratégie nationale et internationale ambitieuse.


            Partager Partager

Les taxes du port de Barcelone baisseront de 1% en 2010 (photo Port de Barcelone)
Les taxes du port de Barcelone baisseront de 1% en 2010 (photo Port de Barcelone)
ESPAGNE. Concurrencé par les autres grands ports espagnols, le Port de Barcelone subit la crise de plein fouet, enregistrant un recul de 20,16% du trafic entre janvier et octobre 2009, selon les chiffres de l'Autorité des ports de l'Etat.

La diminution du trafic portuaire est bien moindre chez ses rivaux, Valence, dont le trafic n’a reculé que de 5,5% sur la même période, ou Algésiras (-7,93%). Ils ont bénéficié, ces dernières années, de lourds investissements pour le premier, et d’une position stratégique pour le second.

Mais l'Autorité portuaire de Barcelone fourbit ses armes en vue d’une riposte.

Après avoir annoncé la baisse de 1% des taxes sur les navires, les marchandises et le transit dès 2010, puis la signature avec Banco Europeo de Inversiones d'un contrat de financement de 150 M€ pour l’agrandissement de ses infrastructures, qui fera passer sa capacité annuelle de trafic de 51 millions à 130 millions de tonnes de marchandises, le Port de Barcelone a lancé une large campagne de communication. 

Objectif : s’octroyer une part du marché intérieur plus significative et voir plus loin à l’international.

A la recherche d’un nouveau marché intérieur

Doté de 112 lignes maritimes régulières et du plus grand nombre de connexions de courte distance (Short Sea Shipping ou SSS) en Espagne, le port de Barcelone est aussi un puissant hub et a notamment doublé le nombre de tonnes transportées entre 1998 et 2008. 

Premier port d’import-export ibérique, il cherche aujourd'hui à offrir des services multimodaux à ses clients. « Notre force est de croire que le transport ne s'arrête pas au port, mais doit se prolonger par les axes routiers et ferroviaires », a souligné Jordi Valls, président de l’Autorité portuaire de Barcelone lors d’une conférence le 23 novembre 2009 à Madrid, destinée à séduire les chefs d'entreprises de la région.

Ainsi, le port catalan mise en priorité sur l'axe de chemins de fer Lisbonne-Madrid-Barcelone, qui lui permettrait de bénéficier du dynamisme de la capitale. La Corogne-Burgos-Barcelone est le second axe ferroviaire sur lequel il s'appuie et qui dessert les régions industrielles de la péninsule d'est en ouest.

Le défi de l’internationalisation

La stratégie de développement est aussi internationale. Ainsi, l’entreprise veut offrir un service de transport reliant la capitale catalane à la zone industrielle de Milan, dès avril 2010, et mettra en place, en janvier 2010, un axe logistique Toulouse-Barcelone.

La grande préoccupation du port reste toutefois les flux de marchandises asiatiques.  « Nous ne comprenons pas pourquoi 75% des marchandises provenant d’Asie parviennent en Europe  par les ports du Nord du continent », s’est indigné Jordi Valls. Une réalité que ce dernier considère comme « une aberration du point de vue écologique car cela suppose plus de temps de transport entre le producteur et le consommateur, et économique puisque cela entraine des détours pour les marchandises ».

Le port de Barcelone entend miser sur sa situation géographique pour s’imposer comme un hub incontournable. « Nous cherchons, dès 2010, à attirer ce trafic asiatique pour devenir  le carrefour de trois continents : l’Asie, l’Afrique et l’Europe », conclut la directrice commerciale Rosa Puig.

Lire aussi: L'Espagne présente son projet ferroviaire de la Méditerranée à la mer Cantabrique
Le Port de Barcelone accélère les contrôles
Ports espagnols : Valence progresse mieux qu’Algésiras et Barcelone
Le port de Barcelone s’amarre à Béziers

Anna Casal, à BARCELONE
Lundi 7 Décembre 2009

Lu 3484 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.