Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La rue égyptienne se réveille, les arrestations se multiplient



            Partager Partager

Les manifestants égyptiens réclament le départ d'al-Sissi (photo : Socialist worker)
Les manifestants égyptiens réclament le départ d'al-Sissi (photo : Socialist worker)
ÉGYPTE. Selon plusieurs ONG, plus d'un millier d'arrestations se sont déroulées depuis le début, vendredi 20 septembre 2019 principalement au Caire et à Suez, des manifestations contre le président Abdel Fattah al-Sissi. Ces mouvements interdits par le pouvoir sont initiés par l'homme d'affaires égyptien de quarante-cinq ans Mohamed Aly. Depuis son exil en Espagne, il accuse dans des vidéos de corruption le chef de l'Etat - dont il réclame le départ - et l'armée.

Le Centre égyptien pour les libertés et les droits parle de 1 003 arrestations et le Centre pour les droits économiques et sociaux de 1 1 298.

Amnesty International, Human Rights Watch, The Commitee to protect journalists (CPJ) dénoncent cette répression qui touche aussi bien des universitaires, des militants politiques que des journalistes. Parmi ceux-ci figurent des personnalités de l'opposition comme l'avocate et militante des droits de l'homme Mahienour El-Masry, le professeur de sciences politiques à l'Université du Caire Hazem Hosni (qui avait appelé au boycott de la présidentielle de 2018) ou Khaled Dawoud, politicien, journaliste et membre du Mouvement démocratique civil.
Ce parti de gauche demande d'ailleurs la libération des personnes incarcérées et appelle à un "dialogue national".

"Les forces de sécurité égyptiennes ont réagi à maintes reprises à des manifestations pacifiques par une répression brutale (...) Des avocats du Caire évoquent des centaines de détenus, dont des femmes et des enfants, placés pendant le week-end dans les bases des Forces de la sécurité centrale, des centres de détention illégaux", souligne dans un communiqué Human Rights Watch. L'ONG précise que "le gouvernement du président al-Sissi cherche à criminaliser la dissidence pacifique, souvent en qualifiant les dissidents de terroristes et en les condamnant à de longues peines de prison".

Mohamed Aly appelle à de nouvelles manifestations vendredi 27 septembre 2019.

Jeudi 26 Septembre 2019

Lu 1930 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)
Grand angle

Covid-19 : L'Europe et l'après-crise économique déclenchée par la pandémie

Henry Marty-Gauquié, membre du groupe d'analyse JFC Conseil




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.