Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

La région de Madrid augmente à 1 million le nombre de confinés contre 3 réclamés par l’État espagnol




Madrid renforce son confinement (photo : F.Matéo)
Madrid renforce son confinement (photo : F.Matéo)
ESPAGNE. Après Israël qui a décidé, jeudi 24 septembre 2020 avec effet au vendredi 25 septembre à 14h, de renforcer son confinement national effectif depuis vendredi 18 septembre 2020, et Marseille qui va devoir refermer ses restaurants et ses bars samedi 26 septembre 2020, la région de Madrid se prépare à étendre ses mesures strictes à de nouvelles zones.

Isabel Diaz Ayuzo, présidente de la région de Madrid, avait déjà prononcé un confinement dans trente-sept secteurs sanitaires de la capitale espagnole et de communes de sa banlieue. En tout 860 000 habitants, soit 13% de la population régionale.
Face à l'augmentation des contaminations, elle a décidé que, dès lundi 28 septembre 2020, les mesures interdisant toute sortie du quartier sans justification acceptée (se rendre sur son lieu de travail, chez le médecin ou amener leurs enfants à l'école) toucheront désormais quelques 167 000 supplémentaires. Soit plus d'un million au total désormais sur les 6,6 millions que compte la région. Pour eux aussi, les parcs seront fermés, les réunions (même familiales) de plus de six personnes interdites, et les bars et les restaurants ne pourront plus recevoir après 22 heures.

A l'appel du gouvernement régional, l'Etat espagnol va déployer, à partir du lundi 28 septembre 2020, l'armée et la garde civile à Madrid pour faire respecter ces mesures.

L'Etat espagnol veut confiner l'ensemble de la population madrilène

Salvador Illa, ministre espagnol de la Santé, demande plus de fermeté à la région. il réclame que le confinement s'applique à toute la ville de Madrid et à certaines villes limitrophes très touchées par le coronavirus. Plus de trois millions de personnes seraient ainsi concernées. "Il faut agir avec détermination (...) Il n'existe pas d'autre voie, pas d'approche graduelle qui vaille", argumente Salvador Illa. Le ministre socialiste ne peut que clamer son opposition aux décisions de la majorité régionale de droite. En Espagne, les autorités régionales demeurent seules compétentes en matière de santé. La seule solution serait que l'Etat espagnol décrète un état d'alerte pour imposer un confinement plus strict. Comme il l'avait fait mi-mars 2020 pour l'ensemble du pays.

Alors que l'Espagne compte un ratio d'incidence accumulée de 314 contaminations pour 100 000 habitants, Madrid atteint les 740 et certains quartiers populaires du Sud de la ville culminent à 1 300. Selon le ministère espagnol de la Santé, dans cette région, plus du quart des lits des hôpitaux et près de 40% des places en soins intensifs se trouvent déjà occupées par des patients atteints de la Covid-19.

L'Espagne, huitième pays le plus touché au monde

Selon le CSSE de la Johns Hopkins University, l'Espagne est le pays de l'Union européenne qui déclare le plus de nouveaux cas et le plus de décès. Avec 704 209 cas déclarés (pour 31 118 décès) au 25 septembre 2020, elle est aussi le huitième pays le plus touché (la France est le 11e avec 536 289 cas et 31 524 décès) au monde.

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a lancé, jeudi 24 septembre 2020 dans un rapport, une alerte avouant "une grande inquiétude" sur l'évolution de l'épidémie de Covid-19. L'Agence de l'Union européenne basée à Stockholm constate "une proportion plus élevée de cas graves ou d'hospitalisation" dans sept Etats membres de l'UE, dont l'Espagne mais aussi la Croatie, Malte, la Roumanie, la Bulgarie, la Hongrie et la République tchèque.

“Comme un vaccin ne sera pas disponible à court terme, la vulnérabilité de la population à l'infection reste élevée. Sur cette base, la probabilité globale d'infection est très élevée” dans une partie des pays de l’UE, précise le document. "La plupart des gens peuvent toujours être infectés", insiste Andrea Ammon. Pour la directrice de l'ECDC, "ce que nous observons dans de nombreux pays, pas seulement en Espagne, c'est qu'une large part des contaminations actuelles est due à des réunions privées, des grands dîners de famille ou toutes sortes de réunions avec des amis ou des proches."

Vendredi 25 Septembre 2020

Lu 995 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

Où en est le Partenariat Euro-Méditerranéen ?

Henry Marty-Gauquié, membre du Conseil scientifique d’Euromed IHEDN
avis d'expert


Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.