Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

La région Sud et Est de la Méditerranée devrait afficher une croissance de 4,2% en 2021




MÉDITERRANÉE. Dans son dernier rapport sur les perspectives économiques régionales (REP), rendu public jeudi 4 novembre 2021, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd) devient plus optimiste sur la croissance de la région du Sud et de l'Est de la Méditerranée (Semed). Tout du moins pour 2021. "La reprise de l'activité économique a commencé dans la plupart de ces pays", constate la Berd. En juin 2021, une précédente étude de la même institution envisageait une croissance de seulement 3,8% en 2021 et de 4,6% en 2022. Elle devrait finalement se situer en moyenne à 4,2% en 2021 et à 4,4% en 2022 grâce à un rebond de l'agriculture et des télécommunications, ainsi qu'une croissance limitée du tourisme et des exportations.

La banque voit également d'autres paramètres positifs à prendre en compte comme la reprise mondiale, les progrès réalisés en matière de vaccination, une stabilité politique accrue, la mise en œuvre de réformes concernant l'environnement des entreprises pour accroître la concurrence et d'autres pour améliorer la gouvernance, combattre la corruption, faire progresser la numérisation et promouvoir l'inclusion.

L’Égypte et le Maroc tirent la croissance de la région

La reprise des secteurs automobile et manufacturiers favorise la croissance marocaine (photo : F.Dubessy)
La reprise des secteurs automobile et manufacturiers favorise la croissance marocaine (photo : F.Dubessy)
La hausse des prévisions dans la région Semed concerne principalement l'Égypte et le Maroc. Dans le premier pays, l'un des rares du monde à avoir affiché une hausse de son PIB (+1,5%) en 2020, "la croissance a ralenti de 3,6% à 3,3% au cours de l'exercice se terminant en juin 2021", souligne le rapport. La Berd attribue cette contre-performance à l'atonie de l'activité manufacturière et à la faiblesse du tourisme qui ont contrebalancé les activités économiques des secteurs du commerce de gros et de détail, de la construction, de l'agriculture et des télécommunications.

L'Égypte se dirige cependant vers une croissance de 4,9% pour la période 2021-2022 en s'appuyant sur un boom du secteur des télécommunications, la reprise de la consommation et des investissements privés, ainsi que le retour des investissements directs étrangers (IDE). "Dans le même temps, l'inflation a ralenti à 4,5 % au cours du même exercice, en dessous de l'objectif de la banque centrale (NDLR : 5,0 à 9,0%), et a commencé à augmenter au cours de la période de juillet à septembre 2021, atteignant en moyenne 5,9 % en glissement annuel, sous l'effet de la hausse des prix des produits alimentaires et des boissons", précise le document. 

Ayant renouer avec la croissance au premier semestre 2021 (+7,4% en glissement annuel), le Maroc devrait connaître 5% de croissance en 2021 avant de ralentir à 3,2% en 2022. Il va bénéficier d'une bonne saison des pluies favorisant son secteur agricole et de la reprise attendue en Europe, son principal partenaire commercial. Mais aussi du renforcement des exportations des secteurs des phosphates et de l'automobile. L'inflation a connu une accélération (volatilité des prix des denrées alimentaires et hausse des prix de l'énergie), tout en restant faible. Elle s'établit en moyenne à 1,0 % en glissement annuel au cours des huit premiers mois de 2021.

Le Liban toujours en croissance négative

Pour les autres pays de la région Semed, le développement sera plus modeste. En Tunisie, la croissance s'est contractée au premier trimestre de 2021 et n'atteindra que les 2,5% en 2021. La reprise du secteur manufacturier, axé sur les exportations, pourrait permettre d'atteindre les 3,3% en 2022, malgré des secteurs du tourisme et des transports encore handicapés par la Covid-19 et une agriculture en recul après une année record en 2020. L'inflation reste relativement élevée (croissance du prix des denrées alimentaires et réduction des subventions) à 5,5% en glissement annuel au cours des trois premiers trimestres de 2021.
"La reprise économique dépendra du rythme de mise en œuvre des réformes. Celles-ci ont été freinées par l'absence de consensus politique et par la portée limitée de l'ambition de remanier l'administration publique et les entreprises d'État", insiste le rapport de la Berd.

La Jordanie devrait afficher seulement 1,5% de croissance en 2021, grâce à la bonne santé de la finance, des services liées aux entreprises, des industries manufacturière et minière. La reprise du commerce transfrontalier et la poursuite de celle du tourisme permettront une hausse du PIB de 2,2% en 2022. L'inflation se stabilise après une envolée pour se situer à 1,9% en glissement annuel en septembre 2021.

Quant au Liban, l'incertitude demeure plus que jamais. Après une contraction de -25% en 2020, l'absence de réformes essentielles repousse toujours la mise en place d'un programme soutenu par le Fonds monétaire international (FMI). La Berd estime qu'en 2021, le pays du Cèdre restera en négatif à -10% en 2021. A condition que des réformes soient entreprises et que le décaissement du FMI intervienne, le Liban reverra la croissance en 2022, mais elle ne dépassera pas les 3%.

Lire le rapport complet (novembre 2021) sur les perspectives économiques régionales (REP) de la Berd (en anglais)

Eric Apim
Jeudi 4 Novembre 2021

Lu 1626 fois




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 29 Novembre 2021 - 11:54 Les dépenses en R&D chutent d'1 mrd€ dans l'UE


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



grand angle

DES TALENTS AU SERVICE D'UNE NOUVELLE ÉCONOMIE


Les IDE de plus en plus sensibles aux ODD


Grand angle






Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




Guide de l'économie 2021



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.