Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



La région Provence-Alpes-Côte d'Azur se dote d'une "Team Sud Export"


Les entreprises de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur vont bénéficier d'un guichet unique à l'export grâce aux moyens mis en commun de la Région, de la CCI Provence-Alpes-Côte d'Azur et de Business France. Baptisé "Team Sud Export", ce programme pilote en France leur offre quatre parcours différents selon leur degré de maturité à l'export.


            Partager Partager

Christophe Lecourtier veut que Business France collabore mieux avec la région et la CCI International (Photo : F.Dubessy)
Christophe Lecourtier veut que Business France collabore mieux avec la région et la CCI International (Photo : F.Dubessy)
FRANCE. "Nos bureaux à l'international sont un peu comme soeur Anne. Nous voyons de temps en temps arriver une entreprise qui correspond au marché, souvent des entreprises qui ne sont pas en rapport avec le pays concerné et la plupart du temps... nous ne voyons rien venir." Directeur général de Business France, Christophe Lecourtier adopte une nouvelle stratégie dont l'une des étapes vient de se concrétiser, lundi 18 juin 2018 à Marseille, avec le lancement de la "Team Sud Export".

Cet outil - qui réunit Business France, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, et la Chambre de commerce et d'industrie International Provence-Alpes-Côte d'Azur (CCIR)- répond à la réforme de l'export voulue par le premier ministre Edouard Philippe et définie à Roubaix le 23 février 2018 et se veut son programme pilote. 

"Pour la première fois, nous fédérons l'ensemble des acteurs de l'export et nous allons supprimer tous les doublons avec une mutualisation de moyens sans aucune élimination de moyens. Quand une collectivité faisait tout toute seule, elle va désormais pouvoir le faire avec nous et avec l'Etat et son réseau à l'international. Il est illusoire de laisser Nice aller en Chine en mai, Marseille en avril et le Var en septembre, si nous voulons être efficace et crédible", commente Renaud Muselier, président de la Région  Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ça c'est sur le papier ... car tout le monde ne semble pas d'accord sur le leadership de la Région. "Si certaines collectivités veulent continuer à travailler seules, qu'elles le fassent ! Il faut travailler ensemble et pas se recroqueviller sur soi et regarder son propre nombril", souligne-t-il. "Je mets en place des dispositifs à disposition des grandes comme des petites collectivités, soutenus par la France de façon à ce que l'on puisse avoir des moyens d'Etat pour pouvoir se développer à l'international. Ceux qui ne veulent pas venir avec nous, resteront dans leur coin. Tant pis pour eux", confie-t-il à econostrum.info.

Quatre parcours et une plateforme numérique

Jean-Baptiste Lemoyne donne aux régions les moyens de l'Etat pour faire progresser l'export (photo : F.Dubessy)
Jean-Baptiste Lemoyne donne aux régions les moyens de l'Etat pour faire progresser l'export (photo : F.Dubessy)
Renaud Muselier accueillait à Marseille Jean-Baptiste Lemoyne pour porter sur les fonts baptismaux cette "Team Sud Export". Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères parle de "nouvelle alliance" pour "être plus efficace en région et à l'étranger et que l'international devienne un réflexe. Nous sommes là pour aider les entreprises à signer des contrats mais aussi avant et après pour le service après-vente si elles ont besoin de nous."

"Nous voulons plus d'exportateurs et plus d'exportations car, la France joue plutôt en deuxième division en comparaison à nos voisins. La bataille se gagnera en France quand nous serons capables d'identifier toutes les entreprises susceptibles d'exporter. Pour cela, nous n'allons pas implanter des bureaux partout en France mais nous appuyer sur les régions en créant un guichet unique où les entreprises seront accueillies par un collectif plus qu'une adresse", souligne Christophe Lecourtier. 
Et c'est bien l'objectif de "Team Sud Export" qui cible 16 000 exportateurs potentiels avec comme coeur de cible la prospection de 5 000 d'entre eux. "Nos experts devraient coacher 500 entreprises chaque année avec un référent dédié et un centaine d'entreprises seront "accélérées" chaque année aussi avec un accompagnement sur mesure pendant vingt-quatre mois pour en faire des champions", indique Renaud Muselier. Selon son degré de maturité à l'export, chaque entreprise se verra en effet proposer l'un des quatre parcours de "primo-exportateur" à "exportateur confirmé" en passant par "exportateur" et "fort potentiel". Ces programmes d'accélération seront définis par un "Contrat de confiance" entre l'entreprise bénéficiaire  et la Team Sud Export.

Le parcours - reposant sur les moyens humains et financiers mis en commun par les trois partenaires - offrira divers services comme l'amélioration des outils de marketing et de communication, le financement du plan de développement en France et à l'étranger, l'analyse des besoins, la maîtrise des contraintes juridiques et réglementaires, l'aide à la prospection et à l'implantation à l'étranger.

Parallèlement, une plateforme numérique export permettra de faciliter l'accès des entreprises au nouveau dispositif en leur fournissant un agenda international, des informations sectorielles, un auto-diagnostic... bref, des solutions à leur problématique export.

"Pas d'ambition nationale pour l'export sans stratégie régionale"

Renaud Muselier devient le chef d'orchestre de l'export dans sa région (photo : F.Dubessy)
Renaud Muselier devient le chef d'orchestre de l'export dans sa région (photo : F.Dubessy)
La gouvernance de la "Team Sud Export" repose sur la Région avec à ses côtés Business France et la Chambre de commerce et d'industrie régionale ainsi que la Bpi et les Conseillers du commerce extérieur. Un comité de pilotage stratégique sera co-présidé par l'Etat et la Région en associant les autres partenaires pré-cités. Il existera également un collège stratégique de chefs d'entreprise, un comité technique et un comité régional élargi à l'ensemble des partenaires délivrant des prestations complémentaires des acteurs publics. "J'ai souhaité associer au comité régional les trois grandes métropoles Marseille, Nice et Toulon ainsi que la Communauté d'agglomération du Grand Avignon", précise Renaud Muselier.

La région débloquera 3,5 M€ sur l'international en 2018. "Il ne peut y avoir d'ambition nationale pour l'export que par des stratégies régionales. Donc les moyens de l'Etat doivent être placés dans les régions. Nous allons démontrer que la région Paca, une fois de plus, se trouve à l'avant-garde", insiste le directeur général de Business France. Il envisage même que "des moyens de Business France à l'étranger soient injectés dans les régions." Difficile cependant d'évaluer, malgré nos demandes, les apports des autres structures, sinon que la CCI régionale mettra ses vingt-sept experts au service du dispositif.

Les dix-neuf premières entreprises sélectionnées vont débuter ce parcours mais aucun calendrier n'est encore fixé si ce n'est que le guichet unique numérisé deviendra complètement opérationnel en fin d'année 2018. Renaud Muselier espère "des résultats concrets sur trois ans avec une vision à vingt ans."

Les échanges de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur représentent 55 mrds€ dont 21,7 mrds€ à l'exportation. En 2017, la région a accueilli près de soixante-dix projets d'implantation avec 1 500 emplois créés.


Lundi 18 Juin 2018

Lu 1067 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss