Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La qualité de la gouvernance stimule le commerce au Moyen-Orient



La gouvernance d’un pays joue un rôle déterminant dans la capacité des entreprises moyen-orientales et nord africaines à commercer et à s’intégrer dans l’économie globale. La qualité des institutions explique la performance des entreprises à l'export, comme le démontre le rapport du Femise (FEM41-08) dans sa troisième partie.



La gouvernance d’un pays joue un rôle déterminant dans la capacité des entreprises moyen-orientales et nord africaines à commercer et à s’intégrer dans l’économie globale. Photo GTur
La gouvernance d’un pays joue un rôle déterminant dans la capacité des entreprises moyen-orientales et nord africaines à commercer et à s’intégrer dans l’économie globale. Photo GTur
Dernière publication du Femise le rapport « Performance des Entreprises dans le Processus de Transition: le Rôle des Contraintes d’Affaires et des Institutions dans la Région Sud-méditerranéenne » s’articule en trois parties.
Après avoir analysé les compétences et les contraintes des sociétés installées dans les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, le rapport se concentre sur le cas des entreprises égyptiennes en examinant les freins à leur performance.
Le troisième chapitre de l’étude, coordonnée par la professeure d’économie Inmaculada Martínez-Zarzoso, souligne l’importance de  la gouvernance dans la capacité des entreprises à exporter ou importer.
 
Dans le cadre de l’étude, les économistes du FEMISE ont analysé les exportations bilatérales avec 189 partenaires commerciaux et dix-neuf pays exportateurs de la région entre 1996 et 2013.  Il en ressort que, si la démocratie et le bon fonctionnement des institutions constituent un pré requis, l’environnement des affaires influe non seulement sur la productivité mais contribue à la performance de l’économie dans sa globalité. Environnement commercial et cadre institutionnel impactent à la fois la performance des entreprises et le dynamisme économique du pays.

L’importance d’une gouvernance homogène pour faciliter le commerce

L’étude démontre qu’au lendemain des événements du Printemps Arabe, de nouveaux critères sont apparus. Ainsi, la facturation et la comptabilité apparaissent comme des facteurs déterminants stimulant les exportations.
 
Le monde des affaires a besoin d’un environnement stable, notamment s’agissant du droit de la propriété. Le respect de l’état de droit, la lutte contre la corruption, une bureaucratie efficace stimulent les relations d'affaires. De plus, deux pays présentant des similitudes dans leur gouvernance observeront un impact positif sur leurs niveaux d’exportations. 
 
« Les réglementations similaires et la primauté du droit stimulent les exportations au Moyen-Orient. Les politiques commerciales de libéralisation pourraient ainsi se concentrer sur des partenaires commerciaux avec des normes de gouvernance similaires », indique le document, ajoutant que chacun des six indicateurs de gouvernance influe positivement sur le commerce bilatéral. 

Pour en savoir plus sur le sujet, veuillez télécharger le rapport disponible ici.



Jeudi 5 Janvier 2017




Lu 1391 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >










RÉflexions

Réflexion

Le wahhabisme saoudien en Afrique de l'Ouest


avis d'expert

Laurence-Aïda Ammour, analyste en sécurité et défense pour l'Afrique du Nord-Ouest, associée au groupe d’analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA