Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






La perception de la corruption diminue dans la plupart des pays du Sud de la Méditerranée



            Partager Partager

La Méditerranée compte beaucoup trop de pays en rouge, symbole d'une forte corruption (carte Transparency International)
La Méditerranée compte beaucoup trop de pays en rouge, symbole d'une forte corruption (carte Transparency International)
MEDITERRANEE. Transparency international vient de publier, mardi 29 janvier 2019, le classement 2018 des pays les plus corrompus au monde. L'ONG passe au crible 180 Etats et territoires dont plus des deux-tiers affichent un score inférieur à 50 sur une échelle de 0 (les plus corrompus) à 100 (les plus vertueux en la matière). "Ceci révèle que l'échec continu de la plupart des pays à contrôler significativement la corruption contribue à la crise de la démocratie à travers le monde", indique un communiqué de Transparency International.

Précision très importante, les notes ne marquent que la perception de la corruption par les citoyens dans leur pays. Il demeure, en effet, impossible de déterminer les degrés de corruption réels.

Au Sud de la Méditerranée, le Maroc (43) et l'Egypte (35) se distinguent en gagnant trois points par rapport à l'an dernier. L'Algérie (35 également) en gagne deux et la Tunisie (43) un. Mais, la Libye affiche un score de 17.

L'ONG recommande pour cette région la poursuite de leurs efforts afin que "les libertés politiques soient garanties avec plus d'espace pour la responsabilité et une meilleure protection des lanceurs d'alerte, des journalistes et des activistes. Les lois électorales soient révisées pour garantir la force et l'efficacité des parlements, l'accent étant mis sur le financement transparent des campagnes politiques. Les agences de contrôle et les institutions judiciaires deviennent indépendantes pour aider à rétablir la confiance entre les peuples et leurs pays. Les lois sur l'accès à l'information soient mises en oeuvre et efficaces".

L'Europe du Sud pas si vertueuse

A l'Est, la situation demeure très contrastée. La Syrie (13/100) occupe la 179e et avant-dernière place du classement devant la Somalie. Alors que la Jordanie gagne un point pour atteindre un indice de 49, tout comme la Turquie (41). Israël décroche un 61, étant le seul pays de la sous-région, à franchir la barre des 50, mais perdant toutefois une place. Le Liban reste stable tout en affichant un indice peu enviable de 28 le positionnant comme 138e du classement.

L'Europe du Sud ne s'avère pas très vertueuse. Aucun Etat ne se positionne dans le Top 10 des pays les moins corrompus. Pire, il faut se rendre jusqu'à la 21e place pour trouver la France (avec un gain de deux places) puis seulement la 30e avec le Portugal. Des pays, comme la Croatie (48), le Monténégro (45), le Kosovo (37), la Serbie (39), l'Albanie (36) la Macédoine du Nord (37) et la Grèce (45), se situent même en dessous de la barre des 50. Ils perdent respectivement une place pour les trois premiers cités, deux places pour les deux suivants et même trois places pour la Grèce.
L'enquête indique que les efforts pour contrer la corruption stagnent dans cette partie du monde, ce qui coïncide avec la faiblesse des institutions démocratiques.

Un grand contraste parmi les pays méditerranéens

Classement
mondial
Pays Indice 2018 Indice 2017
21 France 72 70
30 Portugal 64 63
34 Israël 61 62
38 Chypre 59 57
41 Espagne 58 57
51 Malte 54 56
53 Italie 52 50
58 Jordanie 49 48
60 Croatie 48 49
67 Grèce 45 48
67 Monténégro 45 46
73 Maroc 43 40
73 Tunisie 43 42
78 Turquie 41 40
87 Serbie 39 41
89 Bosnie-Herzégovine 38 38
93 Kosovo 37 39
93 Macédoine du Nord 37 35
99 Albanie 36 38
105 Algérie 35 33
105 Egypte 35 32
138 Liban 28 28
170 Libye 17 17
178 Syrie 13 14

Tableau : econostrum.info (sources : Transparency International)


Mercredi 30 Janvier 2019

Lu 1500 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 3 Septembre 2019 - 16:08 L'économie libanaise dans le rouge

Lundi 2 Septembre 2019 - 17:07 L'industrie européenne à la peine


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.