Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






La nouvelle compagnie Air Albania prend son vol sous de fortes perturbations


La création d'une nouvelle compagnie aérienne en Albanie soulève des problèmes sur son capital et la création d'un nouvel aéroport. La Turquie se trouve à la manœuvre pour concurrencer l'aéroport de Tirana détenu par les Chinois.


            Partager Partager

Air Albania en route vers l'Italie (photo : Air Albania)
Air Albania en route vers l'Italie (photo : Air Albania)
ALBANIE. Alors que son premier vol relie depuis samedi 15 septembre 2018 Tirana à Istanbul, Air Albania envisage de lancer des rotations entre la capitale albanaise et Rome, Milan et Londres.

Une compagnie Albanian Airlines, fondée en mai 1991 sous le nom Arberia Airlines (renommée en mai 1992), avait cessé ses activités le 11 novembre 2011 après s'être vue supprimée sa licence par l'autorité de l'aviation civile albanaise.

D'un capital de 30 M$, Air Albania ne dispose pour l'instant que d'un seul appareil, un A319-132, mais a commandé deux A320-200. Elle opérera à la fois des vols de passagers et de fret. Créée le 16 mai 2018 à Rinas (ville accueillant l'aéroport de Tirana), la compagnie aérienne nationale - et unique albanaise - est une co-entreprise entre Turkish Airlines (49,12%), la société privée albanaise MDN Investment (41%) et l'Etat albanais via Albcontrol (10%).

Ces deux derniers actionnaires posent problème. Albcontrol est une agence d'Etat gérant le trafic aérien en Albanie. Ce n'est donc pas une entreprise commerciale. De plus, cette utilisation d'argent public pourrait bien titiller l'Union européenne susceptible d'évoquer une mesure anti-concurrentielle vis-à-vis des autres compagnies du continent.

La présence de MDN Investment trouble aussi la presse d'opposition albanaise. Selon ces journaux, cette société n'a été créé que neuf jours avant Air Albania. Son objet social prévoit la "conception, le financement, la construction, l'exploitation et la gestion d'aéroport" ainsi que "la fourniture de services de transport de passagers à destination et en provenance de l'étranger" et "le transport international de voyageurs par bus, une agence de tourisme et ... des services funéraires". Son principal actionnaire, Sinan Idrizi, serait proche du premier ministre Edi Rama.

L'opposition accuse le gouvernement d'avoir créé cette société en vue du projet - mené en coopération avec la Turquie - de nouvel aéroport international à Vlorë (Vlora), où se trouve le siège social de MDN Investment. Volrë, troisième ville la plus peuplée du pays située au Sud-Est (mer Adriatique) du pays, dispose déjà du second plus grand port d'Albanie. Le seul aéroport international actuel, celui de Tirana Nënë Teresa (Mère Teresa) n'est distant que de 150 kilomètres de cette ville. Il est géré à 100% par China Everbright Limited qui bénéficie d'un BOOT-Concession (Construction, propriété, exploitation, transfert) jusqu'en 2027. L'Etat albanais n'a donc pas de droit de regard sur cette infrastructure privée.

Deux autres aéroports pour concurrencer celui de Tirana

 Annoncée en janvier 2018, cette plate-forme de Vlorë deviendrait la base d'Air Albania et emploierait 1 000 salariés selon le premier ministre albanais en visite sur place en juin 2018. "Nous sommes en train de conclure les négociations pour que l'aéroport de Vlorë propose les tarifs les plus bas", soulignait alors Edi Rama. Air Albania pourrait alors accueillir des vols low cost, ce que les coûts sur l'aéroport de Tirana ne lui permette pas de faire. Pour Arben Ahmetaj, ministre albanais de l'Economie et des Finances, qui s'exprimait en janvier 2018 face aux députés, "beaucoup plus moderne que celui de Rinas, l'aéroport de Vlorë atteindra à ses débuts les 600 000 passagers et aura une croissance de 7% par an de son nombre de passagers." A titre indicatif, l'aéroport de Tirana Mère Teresa accueillait 2,19 millions de passagers en 2016.

Le Parlement albanais a donné son feu vert en février 2018 à cette construction située sur une zone protégée qui devrait être déclassifiée. 95% des terres appartiennent à l'Etat... Le chantier (évalué à près de 100 M€) sera financé et mené par le consortium turc (Cengiz, Kalyon Construction, Kolin Construction) qui est en train d'achever le troisième aéroport d'Istanbul. Ce même groupe prévoit lui aussi de ravir la concession de l'aéroport de Vlorë. Le gouvernement devra lancer un appel d'offres.

A noter qu'un nouvel aéroport a déjà été livré à Kukës (aéroport Cheikh Zayed), dans les montagnes du Nord-Est du pays près de la frontière avec le Kosovo donc à moins de 100 kilomètres de Tirana. Financé par les Emirats arabes unis, d'où son nom de Cheikh Zayed (fondateur des EAU), mais, il n'est toujours pas en service... Il doit accueillir des compagnies low cost, Ryanair, Wizz Air et Adria Airways déclarant leur intention de s'y implanter. Ce qui du coup le mettra directement en concurrence avec celui de Volrë. En avril 2018, le premier ministre albanais certifiait que l'aéroport Cheikh Zayed fonctionnerait dès cet automne 2018.

Trafic aérien en hausse de 23% en Albanie

En 2017, les aéroports albanais ont accueilli 2,6 millions de passagers soit une hausse de 23% par rapport à l'année précédente. L'arrivée d'une nouvelle compagnie, qui plus est low cost, devrait permettre de poursuivre cette progression ainsi que de développer le tourisme. L'aéroport de Tirana va donc bientôt être saturé. D'autant plus que lors de l'étude de faisabilité de l'aéroport de Vlorë, les experts évaluaient à un million le nombre de passagers des charters d'ici 2025.

 


Mardi 18 Septembre 2018

Lu 3143 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Septembre 2019 - 09:01 Aigle Azur liquidée


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.