Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






«La mise en place du Credoc nous a causé énormément de tort »


L'Algérie veut construire un million de logements entre 2010 et 2014. De quoi séduire les professionnels de l'immobilier étrangers qui se sont pressés au 13ème Salon international du bâtiment qui vient de se tenir à Alger. Mais la LFC 2009 gêne encore leur implantation. Exemple concret avec l'espagnol Kimark entreprises.


            Partager Partager

Marc Cuadras, associé fondateur de Kimark entreprises, regrette la mise en place du Credoc en Algérie  (photo DR)
Marc Cuadras, associé fondateur de Kimark entreprises, regrette la mise en place du Credoc en Algérie (photo DR)
ALGERIE/ ESPAGNE. Un million de logements, représentant un investissement total de 14mds €, sont programmés pour la période 2010-2014 en Algérie. Cela explique, en partie l’engouement suscité par le 13ème Salon international du bâtiment qui s'est déroulé début mai 2010 à Alger. Plus de 810 exposants avec une forte présence des pays méditerranéens comme la France, l’Espagne, l’Italie ou encore la Turquie.

Pourtant, certains exposants disent être bloqués par l’instauration du Credoc par la loi de Finances complémentaire(LFC)  2009. C'est le cas de Kimark entreprises, une entreprise espagnole spécialisée dans les applications chimiques pour l’industrie et la construction, qui a déjà travaillé dans les pays du Maghreb et en Europe de l’Est.

Dans un entretien à Econostrum.info, Marc Cuadras, associé fondateur de Kimark entreprises, explique comment cette mesure a retardé leurs projets en Algérie.

Econostrum.info : Si votre partenariat est post LFC 2009, cela signifie qu’il relève du système 51%-49%?

Marc Cuadras : Non. C’est un partenariat sur projets. Il s’agit d’une assistance technique et d’une sous-traitance technique dans le domaine de l’isolation contre le feu et dans celui de l’isolation thermique.

Econostrum.info : Comment s’effectue cette sous-traitance ?

Marc Cuadras : Nous ramenons des techniciens, des professionnels, de l’étranger avec une aide algérienne en termes de logistique et de ressources humaines.

Econostrum.info : Procédez-vous à des formations pour un transfert de technologie ?

Marc Cuadras : Oui, nous avons un personnel qui a été formé dans le domaine de l’isolation thermique ainsi que dans celui du bardage (montage de revêtement métallique selon des normes européennes).
La main d’œuvre qualifiée existe, mais le procédé de montage n’existait pas.

En Espagne, il y a de nombreux procédés pour améliorer le temps de réalisation.

Nous sommes en train de former du personnel algérien pour travailler selon les normes européennes notamment sur tous les aspects de sécurité, de prévention…

Notre souci premier est de satisfaire le marché local

Econostrum.info : Votre installation en Algérie en tant que Kimark est-elle à l’ordre du jour?

Marc Cuadras : Nous sommes un groupement composé de plusieurs entreprises espagnoles et d’une entreprise algérienne qui ont des intérêts communs et qui prennent les projets pour leur compte.

Il y a un échange de savoir-faire et de fournitures.

Quand il y a une consultation, l’entreprise algérienne se bat pour placer les produits des entreprises du groupement.

Quand une entreprise espagnole a une demande sur l’Algérie, elle présente le partenaire algérien pour faire le travail.

Econostrum.info : Avez-vous l’intention d’exporter votre savoir-faire vers les pays voisins?

Marc Cuadras : Pour le moment, ce n’est pas à l’ordre du jour. Notre souci premier est de satisfaire le marché local.

De nombreuses petites entreprises sont au chômage technique depuis l’instauration du Credoc.

Econostrum.info : La nouvelle réglementation post LFC 2009 a-t-elle posé problème à votre entreprise?

Marc Cuadras : Enormément. La mise en place du Credoc nous a causé énormément de tort. Nous avons dû mettre le personnel en chômage technique depuis 3 à 4 mois.

Nous avons des clients, nous avons des marchés, nous avons des contrats, mais nous n’avons pas réussi à avoir la matière première à temps à cause du Credoc.

Econostrum.info : Vous n’avez pas pu avoir la matière première à temps parce qu’il fallait fournir des liquidités…

Marc Cuadras : Notre fournisseur allemand BASF n’arrive pas à répondre aux besoins des entreprises algériennes. Il a de nombreux clients et une large gamme de produits. Il n’arrive pas à satisfaire la demande, faute de liquidités.

Econostrum.info : Quel est le manque à gagner causé par ce chômage technique?


Marc Cuadras : Un manque à gagner de 220 000 €.

Les banques n’étaient pas prêtes à traiter autant de dossiers.

De nombreuses petites entreprises sont au chômage technique depuis la promulgation de cette loi et l’instauration du Credoc.

Econostrum.info : La situation s’est-elle améliorée depuis avec l’adaptation des banques pour le traitement d’un grand nombre de dossiers ?

Marc Cuadras : Un peu.

Econostrum.info : Avez-vous des projets en cours?

Marc Cuadras : Kimark et partenaires sont actuellement sur deux projets. Le premier, signé, s’élève à 90 000 € pour la première phase.

Il s’agit de l’isolation thermique pour un projet hydraulique d’une entreprise chinoise.

Le second projet est celui de la station de pompage et de distribution d’eau Koudiet Esdou à Gare Aomar (wilaya de Bouira) avec SNC Lavalin.

La partie isolation thermique est à l’arrêt. Reste 40% à réaliser. Nous avons un projet de 100 000 € à l’arrêt à cause du Credoc.

En perspective, nous avons soumissionné pour un projet dans le contre-feu de l’ordre de 580 000 € et pour un autre qui tourne autour de 1, 2 M€ à 1,3M€.

Amal Belkessam, à ALGER

Vendredi 21 Mai 2010

Lu 4282 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.








Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.