Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La livre turque de plus en plus chahutée après la dégradation de 18 banques locales


Rédigé par , le Jeudi 30 Août 2018 - Lu 2157 fois


TURQUIE. Dégradation par Moody's de vingt institutions financières (dont deux compagnies financières (1) et dix-huit banques), perspectives de quatorze banques abaissées d'un cran (2) et celle de quatre autres (3) de deux crans, rien ne va plus dans le système bancaire turc. Ajoutons y une baisse de la note de la Turquie à Ba3 avec une perspective négative mi-août 2018 par la même agence et une analyse alarmante de S&P voici quelques jours pour compléter un tableau très anxiogène de l'économie locale.

Cette détérioration "alimente l'inflation et compromet la croissance", insiste Moody's qui prévoit une croissance de 1,5% en 2018 et de 1% en 2019.

Résultat, la livre turque ne cesse de s'affaiblir. La devise a perdu 40% de sa valeur face au dollar depuis le début de l'année et 24% en un mois. Les banques doivent refinancer en continu leurs passifs en devises. Selon Moody's, environ 77 mrds$ (66 mrds€) d'obligations en devises et de prêts syndiqués doivent être refinancées au cours des douze prochains mois. "La crise de la livre turque n'a pas encore été surmontée", soulignent les analystes de Commerzbank.

Doublement des limites d'emprunt des banques turques

Ces quatre banques viennent d'être rétrogradées par Moody's comme quatorze autres (photo : F.Dubessy)
Ces quatre banques viennent d'être rétrogradées par Moody's comme quatorze autres (photo : F.Dubessy)
"Le cadre opérationnel de la Turquie s'est détérioré au-delà de ses précédentes prévisions", précise Moody's. L'agence "s'attend à ce que cela se poursuive" et indique qu'"il existe un risque accru d'un scénario de financement à la baisse, où la détérioration de l'opinion des investisseurs limite l'accès au financement des marchés".

Mercredi 29 août 2018, la Banque centrale de Turquie a décidé de doubler les limites d'emprunt des banques pour les transactions sur le marché interbancaire.

La BSTDB et la Banque européenne de développement et de reconstruction (Berd) sont aussi impactées négativement par la situation économique du pays note Moody's. La Black Sea Trade & Development Bank (BSTDB) est la banque multilatérale de développement la plus exposée à la situation en Turquie parmi celles évaluées par cette agence. "La Turquie représente la plus grande exposition d'actifs de la BSTDB à 274 M€, soit 23% de ses actifs de développement à la fin de l'année dernière", commente Moody's.


1) Optima Faktoring A.S., Ekspo Faktoring A.S

2)  T.C. Ziraat Bankasi, Turkiye Garanti Bankasi A.S., Akbank TAS, Yapi ve Kredi Bankasi A.S., Turkiye Vakiflar Bankasi TAO, Turkiye Halk Bankasi A.S., Turk Ekonomi Bankasi A.S., ING Bank A.S. (Turkey), Sekerbank T.A.S., Alternatifbank A.S., Export Credit Bank of Turkey A.S., QNB Finansbank AS, HSBC Bank A.S. (Turkey), Nurol Investment Bank

3) Denizbank A.S., Odea Bank A.S., Turkiye Is Bankasi A.S., Turkiye Sinai Kalkinma Bankasi A.S.




   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info