Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La liaison ferroviaire Barcelone-Gênes en danger


Les atermoiements successifs pour décider le tracé de la LGV Paca entre Aix en Provence et Nice menacent la réalisation de l’arc méditerranéen du rail. Réseau Ferré de France s'est mis à dos l'ensemble des représentants politiques, économiques et syndicaux provençaux. Ceux ci veulent que la ligne passe par les métropoles régionales.



La portion provençale d’Arcomed, le projet de liaison ferroviaire entre Barcelone et Gênes via Marseille et Nice, sera-t-il le chaînon manquant de ce projet d’infrastructure capital pour le devenir des régions de l’arc méditerranéen ? Si la réponse n’est pas encore affirmative à 100%, il semble qu’on s’achemine dangereusement vers cette issue. Pour Michel Vauzelle, président du Conseil régional de Provence Alpes Cote d’Azur, « la Ligne à grande vitesse Paca est très sérieusement menacée ». Or, pour ce dernier, « il en va de l’intérêt supérieur de notre région qui doit être au centre de l’axe Barcelone-Marseille-Nice-Gênes ». Une réunion décisive pour l’avenir de la LGV Paca qui devait se tenir hier en fin de journée à la préfecture de Marseille a été pour la quatrième fois annulée, au dernier moment. Réseau ferré de France (RFF), le promoteur de la ligne, devait présenter aux cofinanceurs de cette infrastructure, c’est à dire les maires et présidents de collectivités territoriales concernés, le résultat de ses études et son choix de tracé.
Or, tout le monde est convaincu que l’entreprise publique a choisi depuis longtemps le tracé le plus court et le plus économique, celui décrochant de la ligne Paris-Marseille, au sud de la gare d’Aix en Provence, et rejoignant Nice en suivant l’autoroute A8, en évitant Marseille et Toulon. Or la plupart des élus préfèrent le tracé dit « des métropoles », reliant les principales villes de l’arc méditerranéen.
Jean-Claude Gaudin qui, un temps, a été prêt à y renoncer, vient de redire sa préférence pour le tracé des métropoles en soulignant que « le surcout n’est pas démontré »i et en dénonçant des « évaluations incomplètes » de RFF.
Les représentants du monde économique provençal (patronat et syndicats de salariés) sont montés au créneau jeudi dernier pour clamer leur préférence pour ce tracé. Pour Jacques Pfister, président de la CCI Marseille-Provence, il n’y a pas de problème de tracé, « le tracé des métropoles est le plus rentable », il n’y a qu’un problème de financement. « Même si le surcoût est de 3 milliards, il fait faire des économies par ailleurs et c’est sur 15 ans, on a le temps de les trouver», souligne le président de la CCI Marseille-Provence qui estime qu’« on peut avoir recours à des partenariats publics privés comme en Aquitaine ». Selon la CCIMP, les études de RFFmontreraient que la rentabilité du « tracé des métropoles » est en fait supérieure avec 2 millions de passagers de plus par rapport au tracé concurrent, et 4,8 milliards d'euros de recettes nettes cumulées sur 50 ans contre 2,5 milliards, pour un temps de liaison Paris-Nice allongé de dix minutes seulement.
RFF qui espérait imposer son choix grâce à une division des élus et un intense lobbying du préfet en faveur du tracé le plus économique, se retrouve face à un front finalement uni et qui refuse le i« diktat de RFF »i. Les présidents des Conseils généraux des Bouches du Rhône et du Var, le président de la communauté urbaine de Marseille ont en effet averti qu’il ne financerait pas la LGV si elle ne passait pas par Marseille et Toulon…
Il faut espérer que les nouveaux délais de décision pour la réalisation de cette portion centrale d’Arcomed ne va pas la faire capoter. Le programme de 2000 km de TGV acté par le Grenelle de l’environnement doit en effet être tranché avant la fin de l’année….


Aliette de Broqua


Lundi 13 Octobre 2008


Lu 762 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

Le wahhabisme saoudien en Afrique de l'Ouest


avis d'expert

Laurence-Aïda Ammour, analyste en sécurité et défense pour l'Afrique du Nord-Ouest, associée au groupe d’analyse de JFC Conseil


 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF