Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La justice turque condamne à la prison à vie 337 personnes accusées d'avoir organisé un putsch



            Partager Partager

L'échec du coup d'Etat de 2016 a conduit le président Erdogan a renforcé ses pouvoirs (photo : F.Dubessy)
L'échec du coup d'Etat de 2016 a conduit le président Erdogan a renforcé ses pouvoirs (photo : F.Dubessy)
TURQUIE. Du 15 au 16 juillet 2016, ils avaient tenté de renverser Recep Tayyip Erdogan. Jugés depuis 2017, 337 anciens putschistes de la base aérienne d'Akinci ont été condamnés, jeudi 26 novembre 2020, à des peines de prison à perpétuité. Le tribunal les a reconnu coupables de "tentative de renversement de l'ordre constitutionnel", de " tentative d'assassinat du président et "d'homicides volontaires".

Parmi eux figure en majorité des militaires, dont des officiers, à l'origine du coup de force débuté à partir de la base militaire d'Akinci et vingt-cinq pilotes de F16 ayant procédé à des bombardements d'endroits stratégiques (Parlement, sièges des forces spéciales et de la police, routes autour du palais présidentiel...) à Ankara. Mais aussi un homme d'affaires, Kemal Batmaz, et trois autres civils reconnus comme partisans du prédicateur Fethullah Gülen (réfugié aux Etats-Unis), considéré par le pouvoir turc comme organisateur du coup d'Etat.

Soixante-dix neuf d'entre eux écopent d'une peine de prison à perpétuité aggravée - certains avec chacun 3 901 ans et six mois de détention -  pour "tentative de meurtre intentionnel", "tentative de privation de liberté", "privatisation de liberté". Dernier degré dans la législation pénale turque depuis l'abolissement de la peine de mort en 2004, la perpétuité aggravée prévoit des conditions de détentions plus strictes.

4 500 personnes déjà condamnées

Soixante autres inculpés ont été jugés coupables et devront également rester derrière les barreaux, alors que soixante-quinze accusés ont été acquittés. Il s'agit du plus important procès en lien avec ce coup d'Etat raté, mais d'autres verdicts sont attendus. Au total 520 personnes sont en effet jugées dans cette affaire au cours de près de 300 procès dont dix achevés. 4 500 personnes ont déjà été condamnées, dont près de 3 000 à des peines de prison à vie.

Le bilan officiel du putsch manqué a été établi à 251 morts (hors auteurs du coup d'Etat), dont soixante-huit à cause des bombardements, et plus de 2000 blessés. Il a conduit Recep Tayyip Erdogan a renforcé ses pouvoirs grâce à une révision de la constitution en 2017 et sa réélection comme président en juin 2018. Il a également mené de nombreuses purges avec l'arrestation de plusieurs dizaines de milliers de personnes et le limogeage ou la suspension de leurs fonctions de quelque 140 000 d'entre elles.

Eric Apim
Vendredi 27 Novembre 2020

Lu 1164 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.