Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La grève des pilotes de la TAP va entraîner la suppression de 3 000 vols


Rédigé par , le Jeudi 30 Avril 2015 - Lu 3390 fois


Guichet de la TAP ( ph BL)
Guichet de la TAP ( ph BL)
PORTUGAL. La grève des pilotes de la TAP, la compagnie aérienne portugaise, qui doit débuter vendredi 1er mai 2015 et durer dix jours, va entraîner la suppression de 3 000 vols. Les pilotes dénoncent la remise en cause d’accords préalables qui leur apportaient des garanties face à la privatisation. Les pilotes de Portugalia, compagnie filiale ont emboîté le pas.

La TAP, compagnie 100 % nationale, fait l’objet d’un processus de privatisation de 60 % de son capital dans une première phase, avant la vente totale de l’entreprise dans deux ans.

Le SPAC, syndicat des pilotes de l’aviation civile, accuse le gouvernement portugais de ne pas vouloir respecter deux accords. L’un date de 1999 et prévoit la cession de 20 % des parts de la compagnie en cas de privatisation, en contrepartie d’un gel des salaires. L’autre concerne les accords signés entre le secrétaire d’État des Transports et neuf syndicats professionnels de l’aviation en décembre 2014. Le SPAC considère que le gouvernement n’a pas l’intention de respecter ses engagements, notamment la réintroduction de primes spécifiques, gelées depuis 2011.

Le tribunal du Conseil économique et social impose un service minimum de 276 vols durant la période de grève. Si les pays africains de langue portugaise sont concernés, le tribunal a exigé un vol aller-retour par jour pour sept pays d’Europe : France, Luxembourg, Suisse, Royaume-Uni, Belgique, Italie, Allemagne.

Chaque jour de grève va coûter 6,5 M€ en manque à gagner. La paralysie n’est pas soutenue par les huit autres syndicats de l’accord de décembre 2014. Mais il faut noter que les trois principaux syndicats du secteur de l’aviation avaient refusé de signer cet accord.

Ces trois syndicats s’opposent à la privatisation de la TAP, dont le processus vient d’être relancé. La date butoir pour le dépôt des candidatures est fixée à la fin mai 2015. L’un des concurrents potentiels à la reprise de la compagnie portugaise, Air Europe, détenue par les Espagnols de Globalia, a renoncé, estimant ne pas avoir de garantie sur une gestion privée de l’entreprise. Le cahier des charges prévoit entre autres, qu’aucun licenciement ne pourra avoir lieu durant la phase de transition de la privatisation qui durera deux ans.


Lire aussi : Les Espagnols de Globalia jettent l’éponge pour la reprise de la TAP





1.Posté par Brigitte le 05/05/2015 14:03
Nous sommes bloqués sur l'île de Santiago au Cap-Vert, les vols à destination de Lisbonne sont en principe reportés d'une ou deux journées et les avions font escale sur d'autres îles. Les agents de la TAP de l'aéroport de Praia ont reçu tous les passagers, excédés parfois par la lenteur de l'accueil, avec un sang froid exemplaire et un flegme "morabézien". Dans notre cas il aura fallu patienter plus de 4 h (de 21h à 1h30 du mat' heure locale, 4h30 heure de Paris) pour rejoindre une pension où nous sommes toutefois bien logés et bien nourris.
Notre vol de lundi 4 mai au soir a été reporté à mercredi soir. De Lisbonne nous ne pourrons pas aller directement à Marseille, notre destination finale, nous devrons faire une escale à Orly pour ensuite prendre un vol de Air France, "se Deus quiser".
Certains passagers ont opté pour prendre un vol de la TACV en payant un supplément.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info













Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info