Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La gouverneure sortante de la Banque centrale d'Israël plaide pour son rôle de conseiller du gouvernement



            Partager Partager

Karnit Flug a marqué son départ par un discours très polémique (photo : BOI)
Karnit Flug a marqué son départ par un discours très polémique (photo : BOI)
ISRAËL. Au moment de céder son fauteuil de gouverneur de la Banque centrale d'Israël (Bank of Israel - BOI), Karnit Flug a laissé un témoignage fort sur le rôle ce cet organisme vis-à-vis des autorités gouvernementales. "Je pense que dans le contexte politique actuel, où les décisions politiques tendent, plus que par le passé, à se concentrer davantage sur les avantages à court terme et à ignorer les risques et les coûts à long terme, il est essentiel qu’une institution indépendante et bien considérée fournisse une analyse et des conseils solides en matière de politique et aide à expliquer cela au public", indique-t-elle dans son discours d'adieu, dimanche 4 novembre 2018 à Jérusalem.

Passée par le Fonds monétaire international (FMI) et première femme nommée à ce poste fin 2013, ce docteur en économie d'origine polonaise arrive à la fin de son mandat de cinq ans. Elle va être remplacée, mardi 13 novembre 2018, par Amir Yaron, professeur de Finances à l'école de commerce Wharton de l'Université de Pennsylvanie.

Pour elle, la Banque centrale doit fournir au gouvernement "dans certain cas des conseils stratégiques discrets et à huis clos et contribuer à un débat public plus éclairé sur des questions politiques clefs (...) En l'absence de changements fondamentaux dans les autres institutions israéliennes, nous convenons que la Banque doit continuer à jouer le rôle essentiel de conseiller de la politique gouvernementale."

"Nous avons eu des frictions dans le passé et nous en aurons probablement dans le futur, et nous devrions pouvoir y faire face", reconnaît-t-elle. Selon Karnit Flug, "la quête d’une concurrence accrue dans la fourniture de services financiers, que nous partageons tous, a ouvert un débat animé sur l’ampleur, la rapidité et les spécificités de la réforme du secteur financier. Nous avons insisté pour que la réforme ne porte pas atteinte à la stabilité financière parfois considérée comme allant de soi par nos partenaires dans la conception de la réforme."


Lundi 5 Novembre 2018

Lu 1721 fois




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 18 Mars 2019 - 14:57 La SMC moins rentable


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA



RÉFLEXION

La Syrie, symbole du retour triomphant de la Russie au Moyen-Orient...
et après ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d’analyse de JFC Conseil
avis d'expert


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE