Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






La gouvernement algérien veut arbitrer le rachat des actifs algériens d'Anadarko par Total


Le gouvernement algérien entend se placer comme arbitre dans la vente des activités algériennes d'Anadarko au français Total après le rachat de la compagnie pétrolière américaine par Occidental Petroleum.


            Partager Partager

ALGÉRIE / FRANCE. Candidat à la reprise des actifs algériens d'Anadarko, en cas de rachat de la compagnie pétrolière américaine par sa compatriote Occidental Petroleum, Total pourrait bien voir ses prétentions compromises par le gouvernement algérien.

Le pétrolier français a annoncé, le 5 mai 2019, la signature d'un "accord engageant avec Occidental en vue de l'acquisition des actifs d'Anadarko en Afrique (Algérie, Ghana, Mozambique et Afrique du Sud", comme le précisait un communiqué. Soit un ensemble évalué à 1,2 milliard de barils de réserves prouvées et probables, dont 70% de gaz, ainsi que 2 milliards de barils de ressources long terme de gaz naturel au Mozambique. Le pétrolier français s'apprête à faire un chèque de 8,8 mrds$ pour cette acquisition.

En Algérie, les blocs concernés sont les 404a et 208 avec une participation de 24,5% dans le bassin du Berkine (champs d’Hassi Berkine, Ourhoud et El Merk) dans lesquels Total détient déjà 12,25%. En 2018, la production de ces champs a été de 320 kbep/j de pétrole.

Le 10 mai 2019, le Texan Anadarko acceptait son acquisition par Occidental Petroleum tout en affirmant la "fin de l'accord de fusion avec Chevron". La compagnie précisait dans un communiqué que la "transaction devrait se dérouler dans la seconde moitié de 2019, après accord des actionnaires d'Anadarko et des autorités de régulation."

L'Algérie veut avoir son mot à dire

Les activités algériennes d'Anadarko vont être cédées à Total (photo : Anadarko)
Les activités algériennes d'Anadarko vont être cédées à Total (photo : Anadarko)
Depuis plusieurs mois, la compétition faisait rage entre Occidental Petroleum et l'américain Chevron qui voulaient tous les deux s'emparer d'Anadarko. Le premier proposait 38 mrds$ et le second 33 mrds$. Candidat depuis le 12 avril 2019, Chevron a finalement jeté l'éponge le 9 mai 2019. Fortement aidée financièrement dans son offre par l'engagement de Total, Occidental Petroleum a pu renchérir sur sa première proposition et a donc consenti à revendre la partie africaine à Total. Cette transaction devrait être finalisée en 2020, comme l'a indiqué Patrick Pouyanné, Pdg de Total.

Et voilà que Mohamed Arkab, ministre algérien de l'Energie, entre dans la partie. Dimanche 26 mai 2019, il refusait que Total s'empare des gisements en Algérie et indiquait qu'il pourrait brandir son droit de préemption pour bloquer la transaction. "Nous userons de tous les moyens juridiques pour préserver l'intérêt de Sonatrach (NDLR : La compagnie nationale) et celui de l'Algérie", insistait-il.
Le lendemain, en visite sur le gisement de gaz de Tindouf (1 700 km au sud-ouest d'Alger), le ministre se faisait plus conciliant. "La Sonatrach cherchera un bon compromis (...) La Sonatrach doit entretenir de bonnes relations avec des partenaires étrangers pour développer ses programmes", soulignait Mohamed Arkab.

Anadarko est le plus grand producteur étranger de pétrole en Algérie et a signé en à la fin des années 1980 un accord de partage de production avec Sonatrach qui a débouché, en 1998, sur une association : le groupement Berkine.

Mardi 28 Mai 2019

Lu 1496 fois




Dans la même rubrique :
< >

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.






Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

réflexion


Pour des modèles économiques innovants et soucieux du développement durable

Abdelmajid Iraqui, vice-président CGEM Rabat-Salé-Kénitra
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.