Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

La frontière terrestre algéro-marocaine pourrait être rouverte prochainement


Les déclarations apaisantes d’officiels algériens se multiplient ces dernières semaines sur la question de la frontière terrestre algéro-marocaine fermée depuis 1994. Constatant un réchauffement, depuis le début de l’année 2011, de la coopération entre les deux pays, des observateurs en concluent que la réouverture des frontières est pour bientôt.



Le président algérien Abdelaziz Bouteflika et le roi Mohamed VI (photo DR)
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika et le roi Mohamed VI (photo DR)
ALGÉRIE / MAROC. Le ministre algérien des Affaires étrangères s’est prononcé dernièrement en faveur de l’ouverture des frontières terrestres avec le Maroc. Mourad Medelci a toutefois précisé qu’avant d’en arriver là, il fallait régler les contentieux bilatéraux entre les deux pays (drogue, émigration clandestine…).

Le ministre propose de poursuivre les consultations entamées il y a trois mois. Il semble y avoir une évolution dans le discours du représentant de la diplomatie algérienne qui avait déclaré, au début du mois de mars 2011, « l’ouverture de la frontière n’est pas à l’ordre du jour. » 

En visite officielle au Maroc, le ministre algérien de l’Agriculture a précisé, le 25 avril 2011, que cette ouverture des frontières interviendrait «tôt ou tard». Rachid Benaissa a procédé à la signature d’un accord de coopération agricole de cinq ans en matière de vulgarisation scientifique, de développement de la production animalière et végétale et de lutte contre la désertification.

L’accord prévoit également un développement des échanges commerciaux. Il intervient après la signature d’un accord bilatéral en matière d’énergie en mars 2011 et d'un autre sur l'eau le même mois.

Le 16 avril 2011, le président Abdelaziz Bouteflika affirmait de son côté qu’«il n’existe pas de problème entre l’Algérie et le Maroc (…) Le problème du Sahara occidental est un problème onusien. Le Maroc est un pays voisin et frère. Il faut coopérer et nous devons coopérer.»

Déconnecter les relations bilatérales de la question du Sahara Occidental

Les officiels algériens ne ratent pas une occasion de rappeler que l’Algérie n’est pas directement partie prenante dans le dossier du Sahara Occidental qui oppose le régime alaouite au Front Polisario.

Mais ils réaffirment à chaque fois leur soutien indéfectible au peuple sahraoui qui lutte «pour son droit inaliénable à l’autodétermination tel que reconnu par l’ONU».

A la faveur des différentes déclarations, on peut noter que le discours officiel algérien sur les relations bilatérales a quelque peu évolué.

En 2008, le ministre de l’Intérieur de l’époque expliquait que le problème des frontières ne pouvait «être dissocié d’une approche globale de ce que nous voulons faire de notre Maghreb». Et Yazid Zerhouni de préciser à l’époque que «le Maghreb ne se limite pas seulement au Maroc et à l’Algérie. Il faut que tous les peuples qui se trouvent dans cet ensemble trouvent leur place».

Il semble que l’approche officielle algérienne sépare désormais le dossier du Sahara Occidental du dossier des relations algéro-marocaines, sans toutefois modifier sa position de soutien à la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et au Front Polisario.

L’évolution imprévisible autant qu’inquiétante de la situation en Libye et le vent de contestation qui n’épargne aucun régime de la région constituent sans aucun doute des motifs de rapprochement entre les deux capitales.

Pour toutes ces raisons, un certain nombre d’observateurs ont conclu que la réouverture des frontières terrestres était proche.

Une majorité d’Algériens en faveur de la réouverture

La frontière terrestre algéro-marocaine pourrait être rouverte prochainement
Cette nouvelle, si elle se confirmait, ne pourrait qu’enchanter les Algériens. Le visa d’entrée exigé par ce pays ayant été supprimé en 2005, il serait plus facile et moins onéreux de se déplacer par route ou par chemin de fer.

D’autant que l’autoroute Est-Ouest qui traverse l’Algérie de la frontière marocaine à la frontière tunisienne est pratiquement achevée et que les travaux de réalisation d’une seconde autoroute, située plus au sud sur les Hauts-plateaux, sont sur le point d’être lancés. Elle reliera également la zone frontalière algéro-marocaine à la zone frontalière algéro-tunisienne.

Des dizaines de milliers d’Algériens sont par ailleurs liés au Maroc par des attaches familiales. D’autres y possèdent des biens (terres, entreprises, bien immobiliers…), souvent depuis des lustres.

Des commerçants et autres industriels y voient une opportunité de faire des affaires alors que de nombreux citoyens aimeraient pouvoir faire du tourisme au Maroc en empruntant la route ou le chemin de fer qui est en pleine rénovation en Algérie.

Enfin, les partis et personnalités politiques algériennes ne cessent de réaffirmer leur attachement à l’idée d’un grand Maghreb démocratique des peuples.

Lire aussi: L’Algérie n’ouvrira pas sa frontière avec le Maroc pour l’instant
L’Algérie pourrait approvisionner le Maroc en gaz
Le Maghreb démocratique des peuples célébré par le FFS à Alger

A. Belkessam, à ALGER
Mercredi 27 Avril 2011

Lu 12130 fois




Dans la même rubrique :
< >
A. Belkessam, à ALGER

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

6.Posté par joey le 28/04/2011 00:05
au N° 3 : celui qui vendu son pays c'est bien le tien, et arrêtez de casser du sucre sur le dos des marocains.

5.Posté par joey le 27/04/2011 21:21
AUX MAROCAINS : C'EST ENCORE UN COUP FOURRÉ DES ALGÉRIENS EN PROIE A DES DIFFICULTÉS INTERNES IMMENSES !!

4.Posté par jaff le 27/04/2011 20:28
C'est une très bonne chose, elle sera bonne pour nos deux pays l'Algérie pourra tirer profit du savoir faire marocain (bâtiment, construction,agriculture,etc...), le Maroc aura du gaz et du pétrole pour un prix symbolique voire gratuit, et je vous laisse imaginer le fait de réunir nos deux armées pour en faire une seule, incha ALLAH, on va tous y gagner. Notre division c'est l'oeuvre de la France.

3.Posté par mimoune le 27/04/2011 19:08
Ne pense pas à toi mais plutôt aux familles des deux côtés. L'Algérie n'a jamais eu besoin du Maroc pour quoi que ce soit mais des deux pays. Il y a eu une erreur de l'Algérie quand elle a viré les marocain dont la plupart sont nés et on grandi en Algérie. Pour cela je m'excuse, mais dire des mensonges, là, non. Regardez vous avez vendu votre pays pour une bouchée de pain.

2.Posté par ffqfqf le 27/04/2011 18:43
Il faut garder les frontières fermées, car tous les problèmes du Maroc proviennent des autorités algériennes. Le polisario c'est l'Algérie, aqmi c'est l'Algérie, le gia c'est les militaires algériens. L'Algérie veut ouvrir ses frontières avec le Maroc car elle n'en peut plus de la situation en Algérie. En plus c'est sous la pression de Obama.
Moi je propose qu'on laisse la frontière fermée.

1.Posté par JOHN le 27/04/2011 17:35
On n'attend pas grand chose de cette réouverture : de simples résultats sinon des problèmes en plus pour le Maroc.
Que les autorités algériennes et pas algériennes sachent ça.

1 2

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

Où en est le Partenariat Euro-Méditerranéen ?

Henry Marty-Gauquié, membre du Conseil scientifique d’Euromed IHEDN
avis d'expert


Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.