Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

La francophonie outil de développement économique massif


partenariatSEM2014IEJ


            Partager Partager

"L’enjeu est de passer d’un état de fait à une vrai économie francophone avec sa propre logique" Christophe Katsahian, délégué adjoint à l’action extérieure des collectivités territoriales, MAEDI/DAECT ( au fond ). Photo : Bernard Royo
"L’enjeu est de passer d’un état de fait à une vrai économie francophone avec sa propre logique" Christophe Katsahian, délégué adjoint à l’action extérieure des collectivités territoriales, MAEDI/DAECT ( au fond ). Photo : Bernard Royo
FRANCE. Le monde francophone représente aujourd’hui 33 pays, 450 millions d’habitants et plus de 16 millions de km² . Avec une croissance démographique générale de 2,1 %, le taux le plus élevé au monde, « il constitue un enjeu majeur pour l’économie présente et future de la Méditerranée », selon Bruno Chiaverini, délégué général de l’Association International des Régions Francophones (AIRF). « Le nombre de locuteurs est directement lié aux marchés. Plus il sera élevé, plus la dimension économique fera clairement partie des enjeux de la francophonie. Il faut que la langue deviennent un vecteur du développement économique ».

La francophonie se met à donc penser le domaine économique comme une arme de développement massif.

La langue joue un rôle en matière économique

Les prévisions de croissance démographique indiquent que d’ici à 2050, 800 millions de personnes parleront le Français. Il aura alors encore plus de poids dans l’économie: « Une même langue facilite les échanges. Elle joue un rôle positif pour créer des contacts, et pour mieux gérer les soucis juridiques liés aux affaires. Il faut une harmonisation du droit des affaires en Afrique notamment, et il faut aider le sud à accélérer ses réformes. L’enjeu est de passer d’un état de fait à une vrai économie francophone avec sa propre logique, pour in fine obtenir une croissance plus importante dans tout l’espace francophone » confie Christophe Katsahian, délégué adjoint à l’action extérieure des collectivités territoriales, MAEDI/DAECT.

La prise de conscience existe donc aujourd’hui mais le développement de la francophonie économique n’en est qu’à ses prémices.

 

Jeudi 5 Novembre 2015




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 13 Novembre 2015 - 18:05 Lancement du Prix Phenicia







RÉFLEXION



LE GUIDE DE LA COOPÉRATION ET DES PROGRAMMES DE FINANCEMENT EN MÉDITERRANÉE 2018
Le Guide de la Coopération et des Programmes de financement en Méditerranée 2018 - Version papier
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES PAYS - FICHES FINANCEMENT - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss