Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La finance islamique en Afrique du Nord doit renforcer son crédit


Rédigé par , le Jeudi 27 Février 2014 - Lu 1206 fois


Le marché bancaire islamique occupe encore une place confidentielle en France, qui manifeste un intérêt croissant (Siège de la banque Zitouna photo CC-Tab59)
Le marché bancaire islamique occupe encore une place confidentielle en France, qui manifeste un intérêt croissant (Siège de la banque Zitouna photo CC-Tab59)
MAGHREB. Si l'environnement est favorable à la finance islamique, elle doit encore renforcer son image auprès des investisseurs note Standard & Poor's (S&P) dans un rapport sur le développement et les perspectives de la finance islamique en Afrique du Nord.

Elle triomphe dans le monde "depuis une décennie", remarque l'agence de notation, qui estime le total de ces actifs à environ 1 400 mrds$ (1 025 mrds€), soit moins de 1% du total des actifs financiers. Econostrum.info en avait déjà fait le constat sur le pourtour méditerranéen. Albanie, Maroc, Tunisie, Algérie et même la France avec Swiss Life ... tous ces pays se tournent de plus en plus vers l'idée d'une finance islamique.

En Afrique du Nord, les évolutions réglementaires créeraient, selon S&P, un "environnement favorable à sa croissance". Car face à "l'importance des déficits courants et la baisse des sources de financement conventionnelles, du fait d’un accès plus difficile aux marchés financiers", engendrés par les "Printemps arabe", les gouvernements ont commencé à tabler sur cette finance non conventionnelle.

Certains pays ont d'ores et déjà pris des mesures visant à soutenir son développement. Après le projet de loi déposé par Justice et Développement en septembre 2012 visant à légaliser "les banques participatives" au Maroc, le Conseil des ministres validait le cadre juridique des opérations des banques islamiques, "posant ainsi les fondations du développement de ces activités", note l'agence. En 2013, Tunisie et Égypte mettaient en place un nouveau cadre réglementaire pour l'émission de Sukuk, produit obligataire islamique.

Un crédit à renforcer auprès des investisseurs et des clients

Si l'environnement est bon, le développement de cette finance n'aurait pas encore fait toutes ses preuves sur sa "valeur ajoutée économique", qui pourrait se concrétiser selon l'agence "par un accès à une nouvelle classe d’investisseurs ou de clients". La contribution de l'Afrique du Nord aux actifs bancaires islamiques mondiaux ne s'élevaient qu'à 1% en milieu d'année 2013.

Mais "la perception est en train de changer et la sensibilisation du public sur cette question s'accélère" remarque l'agence, qui estime que cette part pourrait vite progresser dans la région.
Une étude de la Banque Mondiale (BM) démontre que le système économique basé sur la Musharaka (partage des profits et des pertes) serait plus stable et équilibré qu'un système financier fondé sur le taux d'intérêt qui conduit souvent à un déséquilibre entre la sphère financière et la sphère réelle.

Pour son développement, S&P préconise de soigner la compétitivité de ces produits bancaires, paramètre "déterminant" de son succès dans la région par rapport à leurs homologues conventionnels. Les clients dans cette région étant "relativement plus sensibles aux coûts des produits bancaires".

Voir tous les articles d'Econostrum.info sur la finance islamique















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info