Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



La fin du changement d'heure en Europe pourrait jouer la montre



            Partager Partager

Un changement d'heure dans les délais exigés par la Commission européenne risque de poser des problèmes aux compagnies aériennes (photo : F.Dubessy)
Un changement d'heure dans les délais exigés par la Commission européenne risque de poser des problèmes aux compagnies aériennes (photo : F.Dubessy)
UNION EUROPÉENNE. Alors que le Maroc a déjà décidé, dimanche 28 octobre 2018, de rester à l'heure d'été (devenant heure légale), l'Union européenne perd un peu plus de jour en jour ses certitudes sur une fin souhaitée du changement d'heure. Cette pratique datant des années 70, instaurée au nom d'économies d'énergie, avait été harmonisée en Europe en 1998.

Le recul des montres et autres horloges, opéré dimanche 28 octobre 2018, devait être le dernier après le résultat d'un sondage en ligne de la Commission européenne auprès des citoyens, en août 2018, révélant que 84% des personnes consultées disaient être favorables à l'abolition du changement d'heure en hiver et en été. Une décision souhaitée par Jean-Claude Juncker dans son discours de l'Union en septembre 2018. "Les Européens n'applaudiront pas si nous continuons à devoir changer d'heure deux fois par an à cause d'une réglementation européenne. La Commission propose aujourd'hui de changer cela. Le changement d'heure doit être aboli. Les États membres, conformément au principe de subsidiarité, doivent décider eux-mêmes si leurs citoyens doivent vivre à l'heure d'été ou à l'heure d'hiver. J'espère que le Parlement et le Conseil auront la même perception et trouveront des solutions compatibles avec notre marché intérieur. Le temps presse ", indiquait alors le président de la Commission européenne.

Il semble désormais que l'Union européenne va plutôt jouer la montre. En cause des désaccords et des défis techniques d'une telle rapidité de mise en place d'une telle mesure. Réunis à Graz en Autriche, lundi 29 octobre 2018, les ministres européens des Transports ont réclamé à Bruxelles le report de la fin du changement d'heure. La Commission européenne leur demandait de faire connaître leur position sur ce dossier avant avril 2019, afin de supprimer le changement de l'heure d'hiver à l'heure d'été dans toute l'Union européenne. Ils jugent ce délai trop rapproché et craignent un "patchwork de fuseaux horaires", les pays pouvant choisir de conserver l'heure d'hiver ou l'heure d'été. "Le pays scandinaves n'avaient pas le même point de vue que ceux du bassin méditerranéen", note Norbert Hofer, ministre autrichien des Transports. "Nous avons besoin d'un débat public approfondi à ce sujet... Et de plus de temps pour en discuter", insiste Ole Birk Olesen, ministre danois des Transports. Ses homologues suédois, britanniques et polonais se trouvent eux opposés à cet abandon de changement d'heure.

Prochain rendez-vous le 3 décembre

Selon Norbert Hofer, "les compagnies aériennes auront besoin d'au moins dix-huit mois" pour s'adapter. Les programmes de vols sont en effet calés un an à un an et demi à l'avance.

L'annonce du calendrier de la réforme du changement d'heure reste programmée pour le 3 décembre 2018. De nouveaux réunis, les ministres européens des Transports donneront alors leur verdict.


Mercredi 31 Octobre 2018

Lu 2206 fois




Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.