Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



La filière bioéthanol française peine à s’imposer



            Partager Partager

Huit stations Total distribuent du superéthanol en PACA. Deux autres devraient ouvrir en 2014. (photo : CG)
Huit stations Total distribuent du superéthanol en PACA. Deux autres devraient ouvrir en 2014. (photo : CG)
FRANCE. 10 % d’énergies renouvelables dans les transports d’ici 2020, c’est l’objectif qu’a fixé la Commission européenne à ses 28 États membres.

En France, où 70 % du parc automobile est constitué de véhicules diesel, la filière bioéthanol, carburant destiné aux moteurs à essence, vante les atouts de cette production 100 % nationale : « l’agriculture française nous fournit la matière première utilisée par nos unités de production pour transformer les céréales ou les betteraves en bioéthanol, détaille Sylvain Demoures, le secrétaire général du Syndicat national des producteurs d’alcool agricole (SNPAA). Le bioéthanol consommé en France est donc totalement produit dans le pays. Nous exportons même le tiers de la production nationale. »

En 2012, 400 000 tonnes équivalents pétrole (TEP), soit 8 millions d’hectolitres de bioéthanol, ont été utilisés en France. « Toutes les essences en France contiennent du bioéthanol, poursuit Sylvain Demoures : jusqu’à 5 % dans le SP95 et le SP98, jusqu’à 10 % dans le SP95-E10 et de 65 à 85 % dans le superéthanol E85. »

Un réseau de distribution en construction

Provence-Alpes-Côte d’Azur se place bien, en termes de distribution, puisque 59 % de ses stations services distribuent le SP95-E10, soit 450 stations sur 780, contre 51 % des stations au niveau national. Pour ce qui est du superéthanol, PACA dispose du meilleur réseau de distribution régional de France, mais avec seulement 48 stations. Il faut dire que seuls deux modèles acceptant ce carburant sont commercialisés dans le pays : un modèle très haut de gamme chez Jeep et un modèle familial chez Ford, la Focus. Ainsi en 2012, 7000 véhicules "flexfuel" ont été vendus en France.

La production de bioéthanol agricole se heurte en outre aux nouveaux modes de production de ce carburant, avec des déchets, des algues, du bois et autres micro-organismes, qui n'accaparent pas les terres agricoles. En France, le gouvernement ne souhaite pas aller au-delà de 7% d'incorporation des agrocarburants de première génération - la consommation atteint déjà un taux de 6,5 %.

Selon l'Ademe, en 2010, environ 2,8 Mt de biocarburants, soit 2 340 kilotonnes d'équivalent pétrole (ktep) ont été consommées sur le marché français, représentant 6,7 % (en pouvoir énergétique) de la consommation nationale annuelle d’essence et de diesel. Ils se répartissaient entre biodiesel (2,12 millions de tonnes, 1893 ktep) et éthanol (710 milliers de tonnes, 447 ktep).

Si le SP95-E10 devient le carburant de référence à travers l’Europe, rien n’est fait au sud et à l’est de la Méditerranée. En 2009, un rapport de la Banque européenne d’investissement intitulé « Potentiel pour la production de biocarburants dans les pays de la FEMIP » montrait que ce combustible n’était pas près de s’imposer : « Il n’existe actuellement aucune production commerciale de biocarburant dans quelque pays de la FEMIP que ce soit. Deux entreprises exploitent des usines d’éthanol destiné aux boissons (non aux carburants) en Égypte et au Maroc et il existe une usine de démonstration pour la fabrication de biodiesel en Israël, même si, pour l’instant, aucune production commerciale n’est prévue. À l’heure actuelle, il n’existe que trois projets d’usines de biocarburants dans la région, en Algérie, en Égypte et en Israël, mais aucune date de démarrage de la production n’est clairement définie, étant donné qu’aucune chaîne de production en aval n’est aménagée.»


Vendredi 17 Janvier 2014

Lu 4132 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss