Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






La fermeture des ports italiens aux migrants a causé plus de 1 000 morts selon deux ONG



            Partager Partager

Les deux ONG accusent les politiques européennes de continuer à faire des victimes en mer Méditerranée (SOS Méditerranée/Karpov)
Les deux ONG accusent les politiques européennes de continuer à faire des victimes en mer Méditerranée (SOS Méditerranée/Karpov)
MEDITERRANEE. Alors que l'Allemande Pia Klemp (35 ans), capitaine des bâteaux "Sea Watch 3" et "Iuventa", est poursuivie en Italie pour aide à l'immigration illégale après avoir sauvé un milliers de migrants, deux associations estiment que 1 151 femmes, hommes et enfants ont péri en tentant de traverser la Méditerranée depuis la fermeture des ports italiens aux navires humanitaires voici un an.

Médecins sans frontières (MSF) et SOS Méditerranée précisent dans un communiqué commun publié mercredi 12 juin 2019, que "plus de 10 000 autres ont été renvoyés de force en Libye, exposés à encore plus de souffrances".

Pour les deux ONG, "ces morts évitables témoignent du coût humain de politiques migratoires européennes irresponsables".

"Il y a un an, nous avons sonné l’alarme :  les blocages politiques en mer, dangereux et inhumains, ne devraient en aucun cas créer un précédent. C'est pourtant exactement ce qui s'est passé", commente Sam Turner, chef de mission de MSF pour la Libye et la Méditerranée.  "Cette impasse politique entre les pays européens et leur incapacité à prioriser des vies humaines n’est que plus choquante aujourd'hui, alors que les combats continuent à faire rage à Tripoli", poursuit-il.

Pour Frédéric Penard, directeur des opérations de SOS Méditerranée, " Le manque de navires humanitaires en Méditerranée centrale au cours de cette période devrait mettre un terme aux allégations non fondées d’ "appel d’air (...) La réalité est que même avec de moins en moins de navires humanitaires en mer, les personnes n’ont que très peu d'alternatives et continueront à tenter cette traversée maritime meurtrière, quels que soient les risques. La seule différence est que ces personnes ont quatre fois plus de risques de mourir en mer que l'an dernier, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM)."

MSF et SOS Méditerranée demandent aux Etats membres de l'UE de "mettre en place d'urgence des capacités de recherche et de sauvetage proactives et suffisantes ainsi que des autorités de coordination compétentes et réactives en mer Méditerranée pour empêcher les pertes supplémentaires de vies humaines ; mettre fin aux actions punitives contre les ONG qui tentent de fournir une assistance vitale pour combler le manque de telles capacités;  supprimer le soutien politique et matériel actuel au système de renvoi forcé des réfugiés, demandeurs d'asile et migrants vers la détention arbitraire et inhumaine en Libye ; mettre en place un système de débarquement pérenne, fiable et prévisible vers des lieux sûrs où les survivants seront traités humainement, bénéficieront de services appropriés et pourront demander l’asile".


Mercredi 12 Juin 2019

Lu 4392 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.