Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La facture alimentaire de l’Algérie force le débat sur la stratégie industrielle


La facture alimentaire de l'Algérie a plus que triplé en cinq ans. Alors que les produits agricoles ne représentent que 0,2% du total des exportations du pays, ils constituent 30% de ses importations. Un projet de développement de la production va être débattu au gouvernement.


            Partager Partager

Abdelhamid Temmar, ministre de l’Industrie et de la promotion des investissements (Photo DR)
Abdelhamid Temmar, ministre de l’Industrie et de la promotion des investissements (Photo DR)
ALGERIE. En cinq ans, la facture alimentaire de l'Algérie a plus que triplé, passant de 2,5 mds$ en 2003 à 8 mds$ en 2008. Les produits agricoles ne représentent que 0,2% du total des exportations algériennes, contre plus de 96% pour les hydrocarbures. En revanche, ils constituent 30% du total des importations du pays.

Dans le but de faire face à une dépendance qui met en péril la sécurité alimentaire du pays, le ministre de l’Industrie et de la promotion des investissements a annoncé que l’industrie agroalimentaire figurait désormais en tête des priorités du gouvernement.

Il s’agit, selon lui, d’initier une démarche de substitution aux importations afin de satisfaire une demande intérieure croissante, l’Algérie comptant désormais plus de 36 millions d’habitants.

Abdelhamid Temmar ambitionne même d’exporter en vue d’accroître le montant des entrées en devises hors hydrocarbures.

La mise à niveau, une nécessité

Le développement de l’industrie agroalimentaire implique toutefois une mise à niveau des entreprises privées du secteur, ainsi qu’un développement de la production agricole du pays.

Ces deux aspects sont inscrits dans la "nouvelle stratégie industrielle" présentée il y a déjà un an par Abdelhamid Temmar. Récemment critiquée par le Premier ministre Ahmed Ouyahia pour, selon lui, n'avoir aucune réalité et se réduire à des annonces médiatiques, elle fait l'objet d'un texte qui va être soumis au gouvernement pour débat au lendemain de l’élection présidentielle du 9 avril 2009.

Pour la première fois, une équipe mixte composée d’industriels et d’experts a été associée à l'élaboration de cette stratégie au sein du ministère. Cette nouveauté réjouit les industriels qui, depuis longtemps, se plaignent du manque de concertation et de prise en compte de leurs doléances.

Amal Belkessam, à ALGER

Lundi 23 Mars 2009

Lu 10052 fois




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Mars 2012 - 15:14 La logistique s'adapte au marché du vin


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA



RÉFLEXION

La Syrie, symbole du retour triomphant de la Russie au Moyen-Orient...
et après ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d’analyse de JFC Conseil
avis d'expert


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE