Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La diversification des chaînes d'approvisionnement devrait bénéficier à la Turquie



            Partager Partager

Suma Chakrabarti, président de la Berd, est très confiant sur la résilience turque (photo : Berd)
Suma Chakrabarti, président de la Berd, est très confiant sur la résilience turque (photo : Berd)
TURQUIE. Selon Suma Chakrabarti, la Turquie devrait être l'un des pays qui tirera le meilleur profit de la diversification des chaînes d'approvisionnement après la Covid-19. Le président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd) l'a indiqué, mercredi 17 juin 2020, lors d'un discours adressé en webinaire aux membres du Conseil turc des relations économiques extérieures (DEIK).

Selon lui, "l'une des conséquences les plus importantes de la pandémie et des perturbations qu'elle a infligé aux chaînes d'approvisionnement mondiales est un examen plus minutieux des chaînes d'approvisionnement (...) La Turquie, avec son fort potentiel pour augmenter considérablement ses exportations, est l'un des pays qui a le plus à gagner dans cette nouvelle dynamique." Elle devrait bénéficier du déplacement de ces chaînes loin de la Chine, actuellement le premier fournisseur mondial.

Une étude de la Berd a montré que sur une quarantaine d'Etats dans lesquels la banque investit, la Turquie a un "avantage comparatif relevé" ("ACR") - rapport entre la part d'un produit dans les exportations totales d'un pays et la part de ce produit dans le commerce mondial - dans 189 groupes de produits, les plus important de tous les pays des régions de la Berd.

La Berd conseille une refonte de l'union douanière Turquie/UE

"Dans un monde de régionalisation accrue de l'activité économique, de raccourcissement des chaînes d'approvisionnement et d'incertitude politique, le développement de relations plus étroites entre la Turquie et l'UE bénéficierait aux deux parties", indique Suma Chakrabarti. Le président de la Berd appelle donc Ankara à répondre aux préoccupations de l'UE et souhaite une refonte de l'union douanière entre la Turquie et l'Union européenne qui permettrait à ce pays de tirer le meilleur parti de la tendance à la diversification.

Au cours de la dernière décennie, la Berd a investi 12,4 mrds€ en Turquie. "Nous traitons déjà des projets de réponse à la Covid-19 d'une valeur d'environ 1 mrd€ en Turquie", souligne Suma Chakrabarti. Sur les seuls cinq derniers mois, elle a consacré 870 M€ à ce domaine. Dont une grande partie en prêts au secteur bancaire turcs, destinés à stimuler ceux accordés aux Pme/Pmi. Les autres dossiers concernaient des sociétés comme Turk Telekom, le producteur de fruits Anadolu Etap, le producteur de légumes Yayla, la société de logistique Netlog et le distributeur d'électricité Enerjisa.

Lire aussi : La Berd adopte une nouvelle stratégie en Turquie

Mercredi 17 Juin 2020

Lu 962 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.