Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La dissolution de la Knesset et le retour de Benyamin Netanyahou se profilent en Israël


Rédigé par , le Mercredi 22 Juin 2022 - Lu 725 fois


La 24e Knesset va être dissoute (photo: Knesset)
La 24e Knesset va être dissoute (photo: Knesset)
ISRAËL. Mercredi 22 juin 2022, les députés ont voté, à l'unanimité en lecture préliminaire, un projet de loi prévoyant la dissolution du Parlement israélien. "Étant donné que le gouvernement d'Israël est incapable de diriger l'État d'Israël, il est proposé de dissoudre la 24e Knesset et de déclarer que les élections pour la 25e Knesset auront lieu dans les quatre-vingt dix jours suivant l'adoption de cette loi", indiquaient les notes explicatives à ce texte présentées par Yariv Levin du Likoud, le premier parti d'opposition.

Même s'il reste encore des démarches à effectuer - le processus devrait s'achever la semaine prochaine après deux autres lectures - les chances de voir se dérouler de nouvelles législatives anticipées sont donc désormais au plus haut.

Il s'agira des cinquièmes élections en moins de quatre ans. L'instabilité politique de ce pays de neuf millions d'habitants demeure criante.

Le retour de Benyamin Netanyahou

La dissolution de la Knesset semble ouvrir un boulevard au retour de Benyamin Netanyahou au poste de Premier ministre. L'homme de soixante-douze ans a déjà exercé cinq mandats à ce poste avant d'échouer, après douze ans de pouvoir, à constituer un gouvernement en juin 2021. Malgré la victoire de son parti le Likoud aux élections législatives de mars 2021.

La tâche avait alors été confiée, par le Président de la République Reuven Rivlin, à Naftali Bennett. Voici un an, le nationaliste religieux avait réussi à former une alliance hétéroclite entre la droite, les libéraux et les partis arabes. Elle n'a pas tenu la distance.

A la tête de l'opposition, Benyamin Netanyahou qualifie aujourd'hui cette équipe de "pire gouvernement de l'histoire d'Israël" et ironise sur le fait qu'elle organise "les funérailles les plus longues de l'histoire". Son parti conservateur le Likoud et ses alliés nationalistes et ultra-religieux se trouvent en tête des sondages, mais n'obtiendraient pas la majorité à la Knesset. "Nous formerons un gouvernement national, dirigé par Benyamin Netanyahou, pour le bien des citoyens et de l'État d'Israël", assure, confiant, Yariv Levin.

120 sièges bientôt à pourvoir

Le jour même de la nomination de son successeur, Benyamin Netanyahou avait affirmé vouloir "faire tomber" le nouveau gouvernement, et assurait qu'il serait "de retour bientôt" au pouvoir.

Reste qu'il est toujours, depuis novembre 2019, mis en examen dans trois affaires pour corruption, fraude et abus de confiance. "Il sait que si Israël reste une démocratie libérale, il ne pourra pas annuler son procès", a prévenu Yair Lapid. Après un accord avec le Premier ministre actuel mardi 21 juin 2022 au soir, ce ministre centriste des Affaires étrangères laïc de cinquante-huit ans, ancien journaliste, devrait assurer l'intérim au poste de chef de gouvernement. "Nous devons nous attaquer au coût de la vie, à amplifier la campagne contre l'Iran, le Hamas et le Hezbollah et faire face aux forces qui menacent de transformer Israël en un pays non-démocratique", soulignait-il.

Le sort des 120 sièges de la Knesset sera confié aux électeurs entre fin septembre et début novembre 2022. Les députés doivent encore en décider dans la suite du processus d'adoption du projet de loi dont la lecture préliminaire a été votée à l'unanimité mercredi 22 juin 2022. La date la plus probable est le 25 octobre 2022.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !

Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.












Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info