Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






La "croissance à tout prix" ne constitue plus une option pertinente selon des experts mandatés par l'Onu


Commandé à des experts indépendants par les États membres de l'Onu, le Rapport global sur le développement durable (GSDR) réoriente l'Agenda 2030 et préconise vingt interventions "susceptibles d'accélérer la réalisation des 169 cibles des 17 ODD d'ici 2030".


            Partager Partager

Le Rapport a été rédigé par un groupe de quinze experts (photo : Onu)
Le Rapport a été rédigé par un groupe de quinze experts (photo : Onu)
MONDE. Rendu public mercredi 11 septembre 2019 à New York après avoir été remis à Antonio Guterres, secrétaire général de l'Onu, le Rapport global sur le développement durable (GSDR) porte dans son titre ses préconisations : "Le futur c'est maintenant : la science au service du développement durable".

Ce texte de 216 pages, commandé par l'ensemble des Etats membres de l'organisation et rédigé par un groupe de quinze scientifiques indépendants (voir encadré), sera présenté au Sommet des Nations Unies sur le développement durable les 24 et 25 septembre 2019. Il constitue la première évaluation quadriennale de la mise en oeuvre de l'Agenda 2030 des dix-sept objectifs de développement durable (ODD) adoptés en septembre 2015. En 2016, les membres de l'Onu avait décidé que, tous les quatre ans, un rapport devait être établi pour renforcer l'interface science-politique.

Si le document se veut positif, "il demeure possible d'éliminer la pauvreté et de promouvoir le bien-être de l'humanité", il insiste sur la nécessité pour y parvenir d'"un changement profond et urgent dans les relations entre l'homme et la nature, ainsi qu'une réduction significative des inégalités sociales et de genre, entre les pays et à l'intérieur de ceux-ci". Et prévient : "promouvoir la croissance économique au niveau planétaire au travers de la seule accumulation de biens matériels ne constitue plus une option pertinente".

Accélérer la réalisation des 17 ODD

Les experts préconisent des transformations radicales dans plusieurs domaines clefs des activités humaines : les systèmes alimentaires et énergétiques, les modes de production et de consommation, le développement urbain. "Ces transformations ne pourront advenir qu'au travers de nouvelles formes de partenariat et d'actions coordonnées entre les gouvernements, les secteurs public et privé, la société civile, ses organisations et ses communautés, ainsi que de l'engagement actif de tous les citoyens", note le rapport. "Des niveaux plus élevés de croissance économique demeurent indispensables pour les pays les plus pauvres, afin de garantir des services sociaux et des infrastructures de qualité à leurs populations".

Le Rapport global sur le développement durable se conclut par un "Appel à l'action" comprenant vingt interventions "susceptibles d'accélérer la réalisation des 169 cibles des 17 ODD d'ici 2030". Parmi elles figurent un accès universel à des services de base de qualité (soins de santé, éducation, infrastructures d'approvisionnement en eau et d'assainissement, logement et protection sociale), la fin de la discrimination juridique et sociale avec un renforcement des syndicats et des organisations non gouvernementales, la réduction de l'impact environnemental des systèmes de production alimentaire, ou encore l'augmentation de l'efficacité énergétique en éliminant progressivement la production d'électricité à partir de combustibles fossiles sans captage ni stockage de carbone.

En 2030, la population mondiale devrait atteindre les huit milliards et demi d'habitants. Le succès de l'Agenda 2030 passera donc obligatoirement par des villes durables qui concentreront les deux-tiers de l'humanité.

Lire le Rapport global sur le développement durable



 

Les quinze experts rédacteurs du GDSR

Co-présidents :
Peter Messerli (Suisse), Centre for Development and Environment (CDE), Université de Bern (Suisse)

Endah Murniningtyas (Indonesie), National Development Planning Agency (Bappenas), République d'Indonésie.

Membres :
Parfait Eloundou-Enyegue (Cameroun), Department of Development Sociology, Cornell University (USA)

Ernest G. Foli (Ghana), Council for Scientific and Industrial Research (CSIR), Forestry Research Institute (Ghana)

Eeva Furman (Finlande), Finnish environment institute (SYKE), Finlande

Amanda Glassman (Etats-Unis), Center for Global Development (Etats-Unis)

Gonzalo Hernández Licona (Mexique), National Council for the Evaluation of Social Development Policy (CONEVAL), Mexique

Eun Mee Kim (République de Corée), Graduate School of International Studies, Ewha Womans University (République de Corée)

Wolfgang Lutz (Autriche), Wittgenstein Centre for Demography and Global Human Capital, International Institute of Applied Systems Analysis (IIASA), Autriche

Jean-Paul Moatti (France), Institut de recherche pour le développement (IRD), France

Katherine Richardson (Danemark), Sustainability Science Center, Université de Copenhague, Danemark

Muhammad Saidam (Jordanie), Royal Scientific Society, Jordanie

David Smith (Jamaique), Institute for Sustainable Development, University of the West Indies (UWI)

Jurgis Kazimieras Staniškis (Lituanie), Institute of Environmental Engineering, Kaunas University of Technology (Lituanie)

Jean-Pascal van Ypersele (Belgique), Earth and Life Institute, Université catholique de Louvain (Belgique)


Jeudi 12 Septembre 2019

Lu 1621 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 31 Juillet 2019 - 10:19 Nouveau fort tremblement de terre en Grèce

Vendredi 19 Juillet 2019 - 14:27 Athènes en proie à un séisme de forte intensité


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.