Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

La crise financière du groupe DP World sans conséquences en Algérie ?


Rédigé le Jeudi 3 Décembre 2009 à 11:52 | Lu 1579 commentaire(s)


La crise financière du groupe DP World sans conséquences en Algérie ?
ALGERIE. Le ministre algérien des Finances , Karim Djoudi, a affirmé le 1er décembre que la crise financière du groupe émirati DPWorld (DPW) n’aurait pas de conséquences sur les investissements de sa filiale portuaire en Algérie.

Rappelons qu’un accord conclu entre l’Entreprise portuaire d’Alger
(EPAL), groupe public algérien, et DPW, troisième opérateur mondial dans les terminaux à conteneurs, la société Djazaïr Port World, joint-venture détenue à parts égales par les deux entreprises, préside aux destinées du port d’Alger depuis le 17 mars dernier.

Dotée d’un capital de 20 M€, elle dispose d’une concession de 30 années. Sera-t-elle mesure en 2010 d’investir, comme elle s’y est engagée, 96 M€ pour acquérir 4 portiques et pour informatiser la gestion du port ?

DPW a également signé, le 31 avril dernier, avec l’Entreprise porturaire de Djendjen, une convention de transfert de la concession pour l’exploitation et le développement du terminal à conteneur de ce port de l’Est algérien.

Sera-t-i là aussi en mesure de s’acquitter des investissements, dont les chiffres n’ont pas été communiqués publiquement, en matières d’équipements, d’infrastructures, d’entrée-sortie du terminal, de sécurité, de système d’information et de formation ?

Enfin, le géant émirati de l’immobilier Emaar Properties
a renoncé il y a quelques mois, sans explications claires, à investir 5,5 mds$ (3,640mds€) en Algérie.




Lire aussi :
< >

Mercredi 1 Décembre 2021 - 12:35 La Méditerranée confrontée à l'inflation