Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La crise contamine l'activité touristique en Espagne


La crise financière en Espagne se répercute sur le marché touristique au niveau de l'hôtellerie (avec une tendance à la baisse des prix), comme au niveau de l'aérien, très perturbé ces dernières semaines. D'autant que le secteur s'attend à une hausse de la TVA qui pourrait concerner les services touristiques.


            Partager Partager

Sur les plages de Barcelone (DR)
Sur les plages de Barcelone (DR)
ESPAGNE. Les grandes vacances sont arrivées en avance sur les plages d'Espagne, à la faveur de la chaleur caniculaire qui a inondé la pays.

Mais l'afflux des baigneurs ne masque pas les inquiétudes des professionnels du tourisme espagnols, qui attendent de leur côté avec une certaine appréhension le démarrage de la saison estivale. Car, il semble que la crise économique et financière se répercute aujourd'hui sur un secteur qui représente 11% du PIB de l'Espagne.

Avec un chômage toujours record de 24,4% de la population active, il n'est pas étonnant de constater la baisse de la demande intérieure, qui représente 50% de l'activité touristique espagnole. À ce jour, un Espagnol sur deux n'a toujours pas réservé de séjour ni de prestation pour cet été. Quelle sera la proportion de ceux qui sacrifieront purement et simplement leur traditionnel déplacement estival? Pour toute réponse, la Confédération Espagnole des Hôtels et logements Touristiques (Cehat ) ne peut que constater la baisse de fréquentation de 40 % de la clientèle nationale.


Baisse des prix dans l'hôtellerie

Plus que jamais, les professionnels du tourisme en Espagne comptent sur l’afflux de clientèle étrangère, dont le volume a augmenté de 2,4% depuis le début de l'année 2012. En partie grâce à la compétitivité tarifaire de l'offre espagnole.

Puisque la crise économique, et dans certaines villes la surcapacité, incitent les hôteliers espagnols à tirer les prix vers le bas. Jusqu'à rogner parfois leurs marges de manière sensible. Dans une ville comme Bilbao, le RevPar (revenu par chambre) a baissé cette année jusqu'à 46,80 € ; il chute même jusqu’à 46,30 € à Séville et 42,80 € à Valencia ! Dans ces trois villes, le prix moyen d'une chambre d'hôtel s'établit respectivement à 72,10 €, 76,50 € et 72 €, alors même que l'offre est majoritairement composée d'hôtels de trois à cinq étoiles ! En moyenne, les prix de l'hôtellerie en Espagne ont diminué de 2,2% en un an, selon l'Institut National de la Statistique (INE ).

De fait, même si l'Espagne prévoit de recevoir encore davantage de touristes internationaux, les dépenses moyennes risquent d'être à la baisse. Une étude de l'Université Autonome de Barcelone (UAB ) estime que le nombre de touristes étrangers en Espagne frôlera les 60 millions en 2012 (soit + 2,8% par rapport à l'an dernier), mais que leurs dépenses diminueront globalement de 0,2%.

Hausse annoncée de la TVA

La hausse de la TVA pourrait avoir des conséquences sensibles (DR)
La hausse de la TVA pourrait avoir des conséquences sensibles (DR)
Pour prévenir les difficultés, le gouvernement de Mariano Rajoy a adopté un plan d'aide à l’industrie touristique espagnole, pouvant atteindre 1,8 mrd € de subventions en quatre ans. Mais l’État pourrait bien reprendre d'une main ce qu'il donne de l'autre, avec une hausse annoncée à demi-mot par l'exécutif espagnol, conformément aux « recommandations » de l'Union européenne  et du Fonds Monétaire international.

Les pressions de ces organismes sont encore plus fortes depuis que l'Espagne a obtenu le soutien financier de l'Eurogroupe pour recapitaliser ses banques. Actuellement, les professionnels espagnols du tourisme profitent d'une TVA réduite de 8%, qui pourrait augmenter de quatre points, ou plus... Un coup dur pour le secteur, à qui le nouveau président du gouvernement avait pourtant promis un taux de TVA « superréduit » de 4%, quand il n'était encore que le candidat du Partido Popular  aux élections générales ! Autre temps, autre discours.

Désormais, il s'agit surtout de savoir quelle sera l'augmentation de cette taxe, et quand elle sera effective (probablement en 2013). Ce qui rend par ailleurs particulièrement délicates les négociations entre les hôteliers et les tours opérateurs dans les négociations concernant les allotements. Autre inconnue en cas d'augmentation de la TVA : comment les hôteliers pourront-ils répercuter la hausse dans la logique de baisse des prix généralisée ?

Tensions dans l'aérien

Les compagnies aériennes réduisent la voilure (photo : FM)
Les compagnies aériennes réduisent la voilure (photo : FM)
Dans ce tableau en totale opposition avec le ciel azur et dégagé de la péninsule ibérique en ce début d'été, les perturbations des compagnies aériennes rajoutent encore davantage d'incertitude.

Le conflit larvé entre direction et syndicats de pilotes d'Iberia  (au sujet de la création de la filiale low cost Iberia Express) pourrait dégénérer à nouveau au cours des prochaines semaines. Entre les mois de janvier et avril, les pilotes s'étaient mobilisés pendant dix huit jours de grève, et pourraient mettre à exécution leur menace d'arrêter le travail tous les lundis et vendredis jusqu'au 20 juillet 2012.

Plus généralement, l'ensemble des compagnes aériennes présentes en Espagne s’inquiète surtout de la baisse du nombre de passagers. Paradoxalement, la faillite de Spanair en janvier 2012 avait donné un peu de souffle à l'ensemble des opérateurs, qui s'étaient partagé les « slots » laissés vacants par la compagnie catalane.

VuelingRyanair et Easyjet  ont notamment récupéré une grande part des passagers de Spanair, qui opérait depuis l'aéroport de Barcelone El Prat. Les compagnies low cost se sont ainsi jetées sur ces parts de marché... avant de réduire sensiblement la voilure sous le coup de la conjoncture économique : Easyjet a ainsi annoncé qu'elle abandonnait son unique base espagnole, à Madrid.

La politique de réduction de lignes des compagnies low cost en Espagne n'est pas étrangère non plus à l'augmentation des taxes aéroportuaires à partir de mi-juillet, en hausse de 18,9% en moyenne. Un facteur qui pourrait également avoir des conséquences délétères sur l'activité touristique en Espagne.

Lire aussi : Les aéroports espagnols au régime sec


Jeudi 5 Juillet 2012

Lu 5438 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 19 Mars 2019 - 12:24 La croisière s'allie au Sud €


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA



RÉFLEXION

La Syrie, symbole du retour triomphant de la Russie au Moyen-Orient...
et après ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d’analyse de JFC Conseil
avis d'expert


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE