Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La contrefaçon au Maroc coûte entre 0,7 et 1,3% du PIB



            Partager Partager

Casablanca, plaque tournante pour la contrefaçon (photo: Christelle Marot)
Casablanca, plaque tournante pour la contrefaçon (photo: Christelle Marot)
MAROC. Au Maroc, la contrefaçon est estimée entre 6 et 12 milliards de dirhams (entre 535 millions et un milliard d’euros), soit 0,7% à 1,3% du PIB.

La première étude du genre, réalisée dans le cadre des activités du Comité national pour la propriété industrielle et anticontrefaçon (Conpiac), montre que le textile-habillement et cuir, les pièces de rechange automobiles, l’appareillage électrique (interrupteurs, disjoncteurs…), les produits d’hygiène et cosmétiques sont les secteurs les plus exposés.

La contrefaçon génère par ailleurs une perte fiscale annuelle de près d’un milliard de dirhams.

« Il y a une forte corrélation entre la contrefaçon et le secteur informel », relève Adil El Maliki, directeur général de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (Ompic).

À cause de la contrefaçon, près de 30 000 emplois formels sont détruits.

Les produits de contrefaçon sont majoritairement importés de Chine, mais le Maroc est aussi producteur de contrefaçons, notamment pour le textile et les sacs en cuir.

« Quand nous parlons de pièces de rechange automobiles, il existe un risque énorme sur la sécurité. Également sur la santé, concernant les produits d’hygiène contrefaits », pointe Adil El Maliki.

Vendredi 15 Février 2013

Lu 2167 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)
Grand angle

Covid-19 : L'Europe et l'après-crise économique déclenchée par la pandémie

Henry Marty-Gauquié, membre du groupe d'analyse JFC Conseil




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.