Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La conférence de Sotchi accouche d'un comité chargé d'élaborer la future constitution syrienne




Sotchi entre réussites et critiques (photo : courtesy Tass)
Sotchi entre réussites et critiques (photo : courtesy Tass)
SYRIE. C'était l'objectif. Le Congrès du dialogue national syrien, qui se tenait à Sotchi en Russie mardi 30 janvier 2018, a finalement débouché sur la mise en place d'un comité chargé de l'élaboration d'une nouvelle constitution pour la Syrie. L'annonce a été suivie par un appel à l'organisation d'élections démocratiques. Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, a parlé de "premier pas vers le règlement de la crise en Syrie."

Les bonnes nouvelles s'arrêtent là. Beaucoup d'opposants à Bachar al-Assad avaient boycotté (Kurdes de Syrie et Comité des négociations de l'opposition syrienne en tête) cette réunion souhaitée par la Russie, soutien du régime syrien, après l'échec d'une précédente à Vienne, organisée elle par l'Onu. Ceux présents n'ont pas réussi à se faire entendre. Le communiqué final insiste sur le respect de la souveraineté et de l'unité territoriale de Syrie et appelle à préserver l'armée syrienne tout en louant son rôle de "protection des frontières de la Syrie face à des menaces étrangères et de lutte contre le terrorisme". 

"La déclaration de Sotchi ne nous concerne pas et n'est même pas un sujet de discussion", commente Moustafa Sedjari, un des responsables de l'Armée syrienne libre (ASL). Soutenu par la Turquie, il n'a pu que constater que "cette conférence était taillée sur mesure pour Assad et son régime terroriste."

Sergueï Lavrov a été chahuté lors de son discours, certains délégués accusant son pays de "tuer des civils". Dans son discours, le chef de la diplomatie russe se félicitait que «cette conférence (ait) regroupé sous un seul toit des représentants de différentes composantes du peuple syrien, de l’opposition intérieure et extérieure et des tribus qui sont une composante importante dans la vie sociale en SyrieStaffan de Mistura, présent à Sotchi, ne se range pas à cet avis : "nous n'avons pas besoin d'un nouveau processus, nous pas besoin d'un processus concurrent", indiquait l'émissaire spécial de l'Onu pour la Syrie. Il entend d'ailleurs fixer les critères de participation au Comité constitutionnel nouvellement créé et affirme vouloir sélectionner une cinquantaine de membres parmi le gouvernement syrien, l'opposition et la société civile. Ce Comité opérera à Genève.




Mercredi 31 Janvier 2018



Lu 1406 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.














Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
 
PlanBleu         Région PACA
 
Euromediterranee
Femise          APIM