Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La conférence de Bruxelles sur la Syrie accouche d'une promesse de dons de 3,4 mrds$


SYRIE. Les participants de la deuxième conférence de Bruxelles sur l'aise s'engagent à fournir à la Syrie et à sa région des dons à hauteur de 4,4 mrds$ pour 2018 et à titre pluriannuel de 3,4 mrds$ pour la période 2019-2020.


            Partager Partager

Federica Mogherini annonce des promesses de dons pour l'aide humanitaire et la résilience lors de la deuxième conférence de Bruxelles (photo : Commission européenne)
Federica Mogherini annonce des promesses de dons pour l'aide humanitaire et la résilience lors de la deuxième conférence de Bruxelles (photo : Commission européenne)
SYRIE. La deuxième conférence de Bruxelles sur l'aide à apporter pour l'avenir de la Syrie et des pays de la région a rassemblé, à Bruxelles les 24 et 25 avril 2018, quatre-vingt six délégations issues de cinquante-sept États, dix représentants d'organisations régionales et d'institutions financières internationales, dix-neuf agences des Nations unies ainsi que 250 organisations non gouvernementales (ONG) dont quinze syriennes.

Organisée par l'Union européenne et l'Onu, cette réunion a, selon un communiqué publié mercredi 25 avril 2018 au soir, "réaffirmé que seule une solution politique inclusive, globale et véritable, conforme à la résolution 2254 du Conseil de sécurité et au communiqué de Genève et répondant aux aspirations légitimes du peuple syrien à la dignité et à la liberté, est susceptible de mettre fin durablement au conflit syrien, d’éviter une aggravation régionale et un retour de l’EI/Daech et de garantir un avenir pacifique et prospère pour la Syrie et la région. Elle a réitéré l’attachement de la communauté internationale à la souveraineté, à l’indépendance, à l’unité et à l’intégrité territoriale de la Syrie et à la sûreté et à la sécurité de tous ses citoyens".

Condamnation ferme de l'utilisation d'armes chimiques

Sur ce chapitre politique, "les participants ont exprimé leur soutien sans réserve aux efforts déployés par l’envoyé spécial pour faciliter, en concertation avec toutes les parties concernées, la mise en œuvre de la déclaration finale de Sotchi (telle que diffusée au Conseil de sécurité le 14 février 2018) relative à la création d’un comité constitutionnel pour la Syrie à Genève, sous les auspices des Nations unies et conformément à la résolution 2254 (2015) du Conseil de sécurité", précise un communiqué.

Le texte insiste également sur la nécessité d'une justice transitionnelle et l'obligation de répondre de ses actes qui "sont nécessaires à une paix durable et font partie intégrante de tout processus de réconciliation sérieux. Les crimes de guerre et les violations du droit humanitaire international doivent faire l'objet d'enquêtes".

L'Union européenne et l'Onu, coprésidents de la conférence, ont par ailleurs  "fermement condamné toute utilisation d'armes chimiques par n'importe quelle partie au conflit et quelles que soient les circonstances (...) En cas d’utilisation d’armes chimiques, il est de notre responsabilité, en particulier envers les victimes de telles attaques, de faire en sorte que les auteurs répondent de leurs actes".

21,2 mrds$ de prêts préférentiels

L'Onu estime les besoins humanitaires en Syrie à 3,51 mrds$ et à 5,6 mrds$ (dont 1,2 mrd$ déjà engagé) pour les réfugiés et les communautés d'accueil en Turquie, au Liban, en Jordanie, en Irak et en Egypte. Le conflit syrien, qui entre dans sa huitième année, s'est traduit par plus de douze millions de personnes déplacées dont 5,6 millions de réfugiés accueillis dans les pays voisins et 6,6 millions de déplacés internes en Syrie.

Les participants de la conférence se sont engagés à fournir à la Syrie et à sa région des dons à hauteur de 4,4 mrds$ pour 2018 et à titre pluriannuel de 3,4 mrds$ pour la période 2019-2020. De plus certains donateurs et institutions internationales accorderont des prêts à conditions préférentielles, d'un montant total d'environ 21,2 mrds$.

Tout ceci vise à soutenir les services de santé et d'éducation, le développement économique, la création d'emplois et l'intégration sur les marchés du travail des femmes et des jeunes. "Bien que les pays de la région soient toujours confrontés à des problématiques humanitaires de grande ampleur, les participants à la conférence se sont accordés sur la nécessité de mettre davantage l’accent sur un soutien plus durable aux réformes et au développement à plus long terme", précise un communiqué. De plus, des investissements supplémentaires seront consentis pour favoriser la croissance économique et le développement social inclusif au Liban et en Jordanie.


Jeudi 26 Avril 2018

Lu 1919 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA



RÉFLEXION

Concentration industrielle en Europe : une nécessité autant qu'une opportunité pour la Défense

Frédéric Dubois, ingénieur, diplômé en relations internationales (en disponibilité de la fonction publique)
avis d'expert


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.