Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






La compagnie espagnole Volotea inaugure sa base à Marseille


L'ouverture d'une base sur l'Aéroport Marseille Provence va permettre à Volotea de desservir depuis la plate-forme phocéenne dix-neuf destinations, dont dix-sept en Méditerranée.


            Partager Partager

Carlos Muñoz estime que sa compagnie pourrait proposer entre 35 et 40 destinations depuis Marseille d'ici cinq ans (photo : F.Dubessy)
Carlos Muñoz estime que sa compagnie pourrait proposer entre 35 et 40 destinations depuis Marseille d'ici cinq ans (photo : F.Dubessy)
BOUCHES-DU-RHÔNE. "Plus que le quantitatif, nous venons assurer une contribution qualitative à l'Aéroport Marseille Provence." Jeudi 19 avril 2018, Carlos Muñoz inaugurait la onzième base de Volotea sur la plate-forme phocéenne et la cinquième en France après Nantes, Bordeaux, Toulouse et Strasbourg. Le Pdg et fondateur de la compagnie aérienne espagnole va créer à Marseille soixante emplois directs - personnel navigant commercial (hôtesses et stewards), personnel navigant technique (pilotes) et personnel administratif - en positionnant deux avions B717.

Créée en avril 2012 avec une première base à Venise, Volotea (360 M€ de chiffre d'affaires attendus en 2018) a commencé par opérer en 2014 sur l'Aéroport Marseille Provence avec un vol sur Strasbourg. Désormais, sa base phocéenne lui permet de proposer pour la saison estivale dix-neuf destinations, dont dix-sept en Méditerranée (4 en France et en Grèce, 3 en Espagne, 2 en Italie, en Croatie et au Portugal - les autres étant Prague et Vienne), dont neuf nouvelles.*
Son trafic de 151 000 passagers en 2017 (déjà en hausse de 77% par rapport à 2016) sur Marseille devrait atteindre les 250 000 pour 286 000 sièges proposés (+56% par rapport à 2017). "En 2019, nous pourrions ouvrir cinq à six nouvelles destinations depuis Marseille", dévoile Carlos Muñoz.

Volotea n'opérera pas depuis le terminal low cost

Philippe Bernand accueille sa seconde base à Marseille (photo : F.Dubessy)
Philippe Bernand accueille sa seconde base à Marseille (photo : F.Dubessy)
"La décision de Volotea de créer une base à l'Aéroport Marseille Provence est une excellente nouvelle pour l'aéroport, et plus largement pour notre territoire. C'est la marque de confiance d'un partenaire essentiel au développement de la connectivité de notre territoire", précise Philippe Bernand. Le nouveau président du Directoire de l'Aéroport Marseille Provence épouse la même stratégie que la compagnie espagnole : "renforcer les liaisons point à point" et avoue même que la signature de Volotea, "Faisons bouger les lignes", aurait bien convenu à la plate-forme phocéenne.

Carlos Muñoz n'a pas souhaité s'implanter sur le terminal 2 (ex mp² dédié aux vols low cost). "Je préfère dire que nous proposons une offre de vols à prix compétitifs avec une bonne expérience à bord plutôt que du low cost", souligne-t-il. Selon nos informations, une visite du terminal low cost des équipes de Volotea ne s'est pas avérée concluante en raison notamment du niveau du service aux passagers. Il a donc été décidé d'opérer sur le terminal international classique.

La compagnie va ouvrir sa première base en Grèce

La base Volotea de Marseille va permettre de créer 60 emplois directs (photo : F.Dubessy)
La base Volotea de Marseille va permettre de créer 60 emplois directs (photo : F.Dubessy)
Volotea (4,82 millions de passagers transportés en 2017 et 6 millions attendus en 2018) disposera de trente-deux avions (avec les quatre nouveaux) sur l'été 2018 et desservira 293 destinations sur soixante-dix-huit capitales européennes régionales. La compagnie ouvre entre quarante et cinquante nouvelles lignes par an. "Nous prévoyons de doubler notre nombre de lignes d'ici cinq ans. Il pourrait ainsi y en avoir trente-cinq ou quarante sur Marseille", dévoile Carlos Muñoz. La flotte demeure, pour l'instant, constituée d'A319 et de B717 (c'est la seule compagnie européenne à exploiter encore ce type de Boeing) mais deviendra, d'ici trois ans, à 100% équipées d' A319. Cet appareil dispose non seulement d'une plus grande capacité (150 sièges contre 125 pour le B717) mais offre un rayon d'action plus large (3 500 km contre 2 500 km).

Volotea, qui vient d'en inaugurer une à Bilbao en Mars 2018, ouvrira dans deux semaines sa première base en Grèce à Athènes. Elle n'en possède pour l'instant qu'en France, Espagne et Italie. En 2017, la compagnie comptait 875 salariés (1 000 en 2018) dont 300 en France, 250 en Espagne et 325 en Italie.

* Funchal, Palma de Majorque, Biarritz, Caen, Corfou, Héraklion, Santorin, Minorque, Mykonos.


Jeudi 19 Avril 2018

Lu 2839 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.