Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La compagnie aérienne israélienne El Al va recevoir un prêt garanti par l’État de 250 M$


Rédigé par , le Mardi 7 Juillet 2020 - Lu 1275 fois


Les avions d'El Al sont cloués au sol (photo : F.Dubessy)
Les avions d'El Al sont cloués au sol (photo : F.Dubessy)
ISRAËL. Menacée de faillite, El Al et son actionnaire majoritaire Knafaim Holding (35,3% du capital) ont accepté, lundi 6 juillet 2020, le plan de sauvetage proposé par le gouvernement israélien. Cet accord prévoit notamment l'obtention d'un prêt de 250 M$ (221 M€) bénéficiant d'une garantie de l'État sur 75% du montant, en cas de défaillance de l'entreprise.

Des actions d'El Al seront proposées à l'achat à la Bourse de Tel Aviv pour un montant de 150 M$ (133 M€) portant à 400 M$ l'apport d'argent frais. "L'État s'engage à racheter les actions de la compagnie qui n'auront pas été acquises par le public", précise un communiqué de la compagnie. Ceci laisse entendre une possibilité de nationalisation d'El Al, l'État pouvant obtenir jusqu'à 61% de son capital. Créée en septembre 1948, l'entreprise a été privatisée en 2003.

Suite à l'échec des négociations entre la direction et les syndicats de salariés de la compagnie, les avions restent cloués au sol depuis mercredi 1er juillet 2020 et devraient le rester jusqu'à la fin du mois. Seuls les vols de fret et quelques charters décollent. 80% de ses 6 303 employés se trouve aujourd'hui en congé sans solde et les salaires des cadres ont subit une baisse de 20%.
La compagnie envisageait dès mars 2020, mettant en avant la crise du coronavirus, de licencier 1 000 salariés. Le chiffre évoqué aujourd'hui par les syndicats avoisine plutôt les 2 000 suppressions d'emplois et des réductions de salaire pour les pilotes.

Les pertes d'El Al du premier trimestre 2020 s'établissaient à 140 M$ (124 M€) - contre 55 M$ à la même période en 2019 - et pour un chiffre d'affaires trimestriel de 320 M$ (283 M€) - 428 M$ (379 M€) au 1er trimestre 2019 -. La compagnie perd de l'argent depuis deux ans et accumulerait une dette nette de 2 mrds$ (1,7 mrd€). Elle doit notamment 350 M$ (310 M€) aux passagers dont les vols ont été annulés à cause de la Covid-19.















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info