Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


"La banque espagnole, un modèle à suivre"

Carlos Tusquets Trias de Bes, président-fondateur du groupe Fibanc-Mediolanum


Créé en 1983, le groupe Fibanc s'est spécialisé dans la gestion de l'épargne et l'investissement des particuliers. Pour son président et fondateur Carlos Tusquets Trias de Bes, le modèle de contrôle mis en place par la Banque d'Espagne a permis de limiter les difficultés des groupes bancaires espagnols.


            Partager Partager

Selon le président du groupe Fibanc, le système bancaire espagnol souffre d'un excès de concentration des crédits dans l’immobilier (photo Fibanc)
Selon le président du groupe Fibanc, le système bancaire espagnol souffre d'un excès de concentration des crédits dans l’immobilier (photo Fibanc)
ESPAGNE. Président et fondateur de Fibanc, racheté en 2000 par le groupe italien Mediolanum, Carlos Tusquets Trias de Bes assure la gestion d'un portefeuille d'1,5md€ comprenant 65 000 clients.

Econostrum.info : Le système bancaire espagnol supporte-t-il bien le choc de la crise comme cela semble être le cas ?

Carlos Tusquets : Le modèle de contrôle mis en place par la Banque d’Espagne fonctionne en quelque sorte à contre courant. Il oblige durant les moments de croissance à faire des réserves, que nous appelons des "réserves génériques". C’est une invention espagnole. C’est comme dans la fable de La Fontaine, La cigale et la fourmi. Il s’agit de faire face aux éventuels impayés. C’est un modèle à suivre.

Mais le système bancaire espagnol souffre de deux maux. Tout d'abord, d'un excès de concentration des crédits dans le secteur de l’immobilier. Par ailleurs, le système repose sur un financement externe des prêts interbancaires et d’autres opérations qui avaient pour garantie les hypothèques.

Pas de subprime en Espagne

Les banques ont-elles accordé des hypothèques à des personnes qui n’étaient pas solvables et ont-elles eu recours aux produits dits toxiques ?

Ici , il n’y a pas de produits toxiques. En Espagne, nous n’avons pas développé le même type de produits subprimes comme aux Etats-Unis. Mais c’est vrai que l’on a accordé des hypothèques sur des biens dont la valeur était surestimée, ce qui fait qu’aujourd’hui, l’immobilier ayant baissé, le différentiel est parfois négatif.

Quelle est la réalité sur les impayés dans les établissements bancaires ?

Les impayés ont beaucoup augmenté, c’est vrai. Mais je vous rappelle que durant les années 1990, le niveau d’impayés avait atteint 8 à 9% et qu’en ce moment, il ne dépasse pas 3 à 4%. À l’époque, nous ne pouvions pas nous appuyer sur le système de réserves génériques. Or aujourd’hui, ces réserves s’appuient sur une évaluation justement d’environ 8 à 9% d’impayés.

Un plan de recapitalisation des Caisses d'épargne

Que se passe-t-il pour les Caisses d’épargne? Le gouvernement doit annoncer un plan d’aide de recapitalisation.

Les caisses ont pris un risque plus important que les banques dans les secteurs immobiliers. Elles se sont spécialisées dans les hypothèques et les crédits aux promoteurs.

On parle d’un plan d’aide de 3 mds€ et de possibles fusions des Caisses d’épargne ?

Les caisses ont une histoire liée à la région, à la mairie, aux communautés autonomes, à l’exception de la Caixa, la Caisse d’épargne catalane . Elles doivent assumer un problème additionnel : le poids du pouvoir politique sur leurs organes de décision. Les politiques, les administrations publiques ne laissent pas tomber un établissement qu’ils contrôlent, mais il y a un inconvénient , cela empêche les fusions qui désormais sont nécessaires.

La banque espagnole supportera-t-elle la crise?

La banque espagnole est solvable, mais le problème reste le secteur immobilier. La force de la réserve de la Banque d’ Espagne va nous aider. La crise immobilière ne va pas durer et dans quatre ou cinq ans, nous aurons digéré l’excès de logements construits en Espagne.

Martine Audusseau, à BARCELONE
Mercredi 29 Avril 2009

Lu 2058 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.