Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La banque espagnole gagne en crédibilité



            Partager Partager

Les banques espagnoles inspirent davantage de confiance aux investisseurs financiers internationaux (photo F. Matéo)
Les banques espagnoles inspirent davantage de confiance aux investisseurs financiers internationaux (photo F. Matéo)
ESPAGNE. Le processus d'assainissement du secteur bancaire espagnol entame sa dernière étape, comme en témoignent les ventes record de crédits aux fonds d'investissement en 2014 : l'ensemble des entités bancaires espagnoles ont réussi à placer 34 mrds € cette année, soit trois fois plus qu'en 2013. Surtout, une grande part des ces actifs d'origine immobilière étaient jusqu'à présent considérés comme toxiques. C'est ce que révèle une étude publiée par le cabinet KPMG.

La transaction la plus emblématique enregistrée en 2014 concerne le portefeuille de 6,4 mrds € de crédits immobiliers de Catalunya Banc, repris par la banque d'investissement américaine Blackstone. Il faut préciser que les deux tiers des crédits cédés par les banques espagnoles ont été transférés vers des entités internationales. La Sareb, la « banque toxique » regroupant les actifs immobiliers les plus problématiques des entités bancaires espagnoles, a elle aussi profité de la confiance retrouvée auprès des fonds d’investissement des principaux centres financiers mondiaux. Selon les auteurs de l'étude de KPMG, ce retournement de tendance s'accorde avec la disparition du risque de sortie de l'euro… Ce qui tend à confirmer, a posteriori, l'existence bien réelle de ce risque que les autorités politiques ont toujours nié, tant au niveau national qu'européen.
 
Le gouvernement prend en tout cas aujourd'hui ouvertement la mesure de cette embellie, sans euphorie, mais en se donnant du temps. Luis de Guindos, ministre de l’Économie, vient ainsi de s'accorder avec la Banque d'Espagne pour repousser jusqu'en 2016 l'échéance de privatisation des deux grandes entités bancaires toujours nationalisées, Bankia et BMN (regroupant plusieurs anciennes caisses d'épargne du sud du pays).

Cette décision contraste avec l'empressement des précédentes privatisations des entités nationalisées, notamment Catalunya Banc vendue à BBVA, en dépit des pertes occasionnées pour l’État.
Au moins le ministère de l’Économie espère-t-il aujourd'hui limiter les dépenses publiques avant de rembourser les 40 mrds € octroyés par l'Europe pour la remise à flot du système bancaire espagnol.

Lire aussi : Bilan mitigé de la restructuration bancaire espagnole

Mercredi 3 Décembre 2014

Lu 2647 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.