Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


"La bancarisation au Maroc va suivre une croissance plus faible"


Selon les dirigeants de SIA conseil, les banques marocaines devront réviser à la baisse leurs plans d'ouverture de nouvelles succursales dans le pays. En raison de la crise, la bancarisation sera plus faible que prévue. Des problèmes de liquidités pourraient également surgir.


            Partager Partager

Matthieu Courtecuisse est le directeur général de SIA Conseil (photo DR)
Matthieu Courtecuisse est le directeur général de SIA Conseil (photo DR)
MAROC. Matthieu Courtecuisse est le fondateur et directeur général de SIA conseil, un cabinet de conseil en management et stratégie opérationnelle fondé il y a dix ans, présent en France, en Belgique, en Italie et au Maroc. L’industrie financière représente 45% de l'activité de SIA conseil, qui emploie environ 250 consultants. Son directeur général adjoint, Edouard Esparbes, est par ailleurs président d’Attijariwafa Bank Europe.

Econostrum.info : Comment se portent les banques marocaines ?

Matthieu Courtecuisse et Edouard Esparbes : Globalement, les banques marocaines se portent bien. Au cours des dix dernières années de croissance au Maroc, elles se sont transformées, ont adopté de nouvelles pratiques, et se sont renforcées.

Elles n’ont pas subi la crise financière directement. En revanche, elles vont pâtir du ralentissement de la croissance économique du pays.

Solder le trop plein

Econostrum.info : Quelles sont les conséquences du ralentissement économique ?

Matthieu Courtecuisse et Edouard Esparbes : Afin de diminuer leurs coûts d’exploitation, elles auraient intérêt à réviser leurs plans d’ouverture de nouvelles succursales dans le pays.

La bancarisation va suivre une croissance plus faible que prévue au cours des trois à cinq prochaines années.

Par ailleurs, avec la diminution des transferts des migrants, la baisse des recettes touristiques et le repli des investisseurs étrangers, elles vont avoir des problèmes de liquidités en devises.

Le Maroc a connu ces derniers temps une croissance qu’il ne retrouvera pas de sitôt. Il faut solder le trop plein d’immobilier, et d’infrastructures touristiques également.

Perspectives

Econostrum.info : Les banques marocaines se développent en Europe. Qu'est-ce qui les anime ?

Matthieu Courtecuisse et Edouard Esparbes : Elles sont présentes pour capter la clientèle des Marocains résidant à l’étranger, une communauté importante en France, en Espagne, en Belgique et en Italie, sensible à l’accueil qui lui est réservé.

Grâce à l’homogénéisation des règles bancaires européennes concernant les moyens de paiement, il est plus simple et moins coûteux aujourd’hui d’avoir une infrastructure multi-pays. Rien qu’en France, les banques marocaines ont ouvert une quarantaine d’agences en 2008.

Econostrum.info : Quel est l'avenir de la bancarisation via la téléphonie mobile ?

Matthieu Courtecuisse et Edouard Esparbes : La bancarisation par téléphone mobile fait partie des produits amenés à se développer au Maroc. Pour autant, les régulateurs marocains restent prudents par rapport à d’autres pays du Sud, comme le Kenya, le Brésil ou les Philippines.

Le paiement par téléphone mobile exige un cadre réglementaire rigoureux afin d’éviter le blanchiment d’argent notamment. L’impulsion viendra peut être des opérateurs télécoms eux-mêmes.

Lire aussi : Le taux de bancarisation au Maroc devrait dépasser les 60% en 2013

Christelle Marot, à CASABLANCA
Mardi 27 Octobre 2009

Lu 3414 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Publireportage


MED’INNOVANT AFRICA pour imaginer la ville méditerranéenne de demain


Publireportage
Publireportage Euroméditerranée








Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.