Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

La balance extérieure de l’Algérie en fort déséquilibre


Rédigé le Jeudi 21 Janvier 2016 à 15:43 | Lu 2227 commentaire(s)


Le CNIS publie son rapport sur les principaux partenaires de l'Algérie. (Photo F.Dubessy).
Le CNIS publie son rapport sur les principaux partenaires de l'Algérie. (Photo F.Dubessy).
ALGERIE. Selon le dernier rapport du CNIS (centre national de l’informatique et des statistiques) publié le 18 janvier 2016, l’Algérie a connu en 2015 un déficit de sa balance extérieure de 12,79 mrds€ alors qu’en 2014 le pays s’appuyait sur un excédent de près de 4 mrds€. Cette baisse s’explique notamment par la chute des prix des hydrocarbures (-40,6%) qui touche la région. 
 
Le commerce extérieur souffre d’un effondrement des exportations (-40%) non compensé par le recul des importations (-12%). Ces deux postes représentent respectivement 35 et 47,6 mrds€.
 
Concernant les exportations, L’Espagne reste le principal client de l’Algérie avec 6 mrds€, l’Italie et la France prennent les deuxième et troisième places. Ce qui positionne l’Union Européenne comme première région importatrice (49,21%) de produits algériens. Suit de près la Turquie avec 2 mrds€ d’importations. 
 
Le tableau des fournisseurs de l’Algérie connaît du changement ces trois dernières années. La France (5 mrds€) est devancée par la Chine (7,6 mrds€). L’Europe représente 68,28% des importations algériennes. 
 
Déjà extrêmement faibles, les échanges avec les pays du Maghreb reculent de 40% en 2015. Ils passent de 3,5 mrds€ en 2014 à 2,11 mrds€ en 2015.
 




Lire aussi :
< >

Mercredi 1 Décembre 2021 - 12:35 La Méditerranée confrontée à l'inflation