Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La Villa Méditerranée à la recherche de son nouveau destin


Finie la vocation méditerranéenne de la Villa Méditerranée à Marseille qui se prépare à devenir un musée. L'Avitem va redonner les clefs à la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur.



La Région Paca récupère la gestion de la Villa Méditerranée (photo : F.Dubessy)
La Région Paca récupère la gestion de la Villa Méditerranée (photo : F.Dubessy)
BOUCHES-DU-RHÔNE. "Nous rendons fin novembre la gestion de la Villa Méditerranée à la Région." Bernard Valéro, directeur de l'Avitem, voit une de ses prérogatives disparaître dans l'écume du nouveau destin souhaité pour ce bâtiment par les instances dirigeantes de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Depuis janvier 2015, l'Avitem, agence des villes et territoires méditerranéens durables, gérait pour le compte de la Région cet imposant geste architectural de 10 000 m² caractérisé par un porte-à-faux et un auditorium sous-marin de 400 places.

Inaugurée en 2013 à Marseille, après un investissement de 82 M€, le coût de fonctionnement de la Villa Méditerranée obérait son avenir depuis sa création. "Le déficit de fonctionnement atteint 4,5 M€ par an. Une collectivité comme la Région n'a pas à supporter une telle charge », soulignait en décembre 2016 Christian Estrosi, président à l'époque de la région. Il a depuis transmis le flambeau à son président délégué Renaud Muselier.

"Nous perdons la Villa Méditerranée, un lieu consacré à la Méditerranée. Mais nous pouvons aussi en trouver un autre...", glisse malicieusement Bernard Valéro, installé dans ses locaux de la rue de l'Evéché. La remise des clefs devrait bien se passer. De l'avis du directeur de l'Avitem, "le point le plus délicat concernant les vingt-sept salariés, avec des statuts et des métiers divers. Chaque cas a été réglé de façon satisfaisante. Nous avons travaillé de manière exemplaire avec la région. Personne ne reste sur le tapis." (lire aussi : Bernard Valéro : "Nous créerons à Marseille un Institut des Hautes études urbaines et territoriales en Méditerranée")

Malgré nos multiples relances, la Région n'a pas souhaité confirmer l'information se contentant de répondre qu'un appel d'offres était en cours.

Une grotte à la place de l'amphithéâtre

La Villa Méditerranée perd son rôle méditerranéen voulu par son initiateur, l'ancien président de la Région, Michel Vauzelle. Ce dernier avait même essayé, en vain, de raccrocher les wagons en tentant d'y implanter l'Assemblée parlementaire de la Méditerranée. Mais le bâtiment est désormais sur les rails pour devenir un musée. Ou plus précisément, une reproduction de la grotte Cosquer et de ses quelque 200 dessins rupestres datant du néolithique (19 000 à 27 000 ans) découverts dans les calanques de Marseille en 1995.

Cette reproduction s'implantera, à une échelle de 90%, dans les sous-sols de la Villa. Un musée, un lieux de projection de films, une librairie et un café occuperont le rez-de-chaussée et le porte-à-faux. Quant aux bureaux des étages, il faudra bien leur trouver une affectation...

La reconfiguration mobilisera une enveloppe de 20 M€ abondée par la Région et un partenaire privé. "Nous percevrons un loyer et un intéressement sur la billetterie", indiquait Christian Estrosi lors de la présentation du projet en décembre 2016. La Région conservera donc la propriété de l'édifice qui pourrait recevoir 500 000 visiteurs par an selon les premières projections. L'ouverture est prévue fin 2018 ou début 2019.

En attendant, la Semaine économique de la Méditerranée, comme l'annonçait voici un an econostrum.info, n'aura pas lieu cette année. Ce rassemblement de multiples événements .... avait pourtant trouvé un bel écrin avec la Villa Méditerranée. Et même si sa nouvelle vocation n'explique pas totalement  la fin de cette manifestation - qui aurait pu trouver refuge par exemple au Palais du Pharo - elle symbolise bien une fin de cycle. Ainsi, le contre-amiral Jean-François Coustillière a dû se replier sur l'Ecole de la Seconde Chance pour organiser mensuellement les rendez-vous de son association Euromed-IHEDN. Un retour aux sources puisque ses conférences s'y déroulaient avant que ne soit créée la Villa Méditerranée.

La dernière manifestation à vocation méditerranéenne sera certainement celle organisée le 21 novembre 2017 par la Région Paca et le Centre pour l'intégration en Méditerranée (CMI - Banque Mondiale) sur le thème de "la Méditerranée du futur". Tout un symbole...

Lire aussi :Marseille détricote sa vocation méditerranéenne 1ère partie : Les villas de la discorde




Vendredi 22 Septembre 2017



Lu 2066 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.
















Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA