Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

La Turquie renoue avec une de ses ressources essentielles: le tourisme


Rédigé par , le Lundi 22 Août 2022 - Lu 821 fois


Le retour des touristes étrangers est une bonne nouvelle pour l'économie turque (photo: F.Dubessy)
Le retour des touristes étrangers est une bonne nouvelle pour l'économie turque (photo: F.Dubessy)
TURQUIE. "Les chiffres de juillet ont été solides, tout comme ceux d'août. Lorsque nous regardons les réservations actuelles, le nombre de vols et de sièges alloués par les tour-opérateurs pour septembre, octobre et novembre, il semble que les objectifs du ministère seront atteints", souligne Bulent Bulbuloglu. Vice-président de Türofed, la Fédération des hôteliers turcs

Selon le dernier bulletin mensuel du ministère turc de la culture et du tourisme, publié lundi 22 août 2022, les visiteurs étrangers ont été 6,66 millions à venir en juillet 2022, soit une progression de 52,8% par rapport au même mois de l'exercice précédent (+144,9 de juillet 2021 à juillet 2022). Ceci porte à 23,03 millions leur nombre depuis le début de l'année (+128,28%). Alors que seulement 24,71 millions de visiteurs étrangers avaient été recensés sur toute l'année 2021 et 12,73 millions en 2020 en pleine pandémie. Ce résultat partiel augure d'une excellente année 2022.

Le ministère turc de la culture et du tourisme, qui a relevé ses ambitions en juillet 2022, compte désormais atteindre les 47 millions de touristes en 2022 pour des recettes de 37 mrds$.

Trois coups de pouce

Ce secteur demeure primordial pour l'économie turque en plein marasme et qui tente de dégager des excédents pour lutter contre une inflation galopante et des taux d'intérêt élevés. La réussite de la politique à contre-courant de Recep Tayyip Erdogan repose sur des arrivées massives d'argent frais.

Le tourisme turque bénéficie actuellement de trois coups de pouce: l'arrivée en masse des touristes russes, le retour programmé des Israéliens et la baisse de la devise nationale.

D'abord, l'arrivée en masse des touristes russes au fort pouvoir d'achat viennent gonfler les recettes. Depuis les restrictions des vols suite à la décision de leurs dirigeants d'envahir l'Ukraine, leurs choix de destinations deviennent de plus en plus limités. Obligés de délaisser l'Europe du Sud (Espagne, France, Italie et Grèce) qu'ils privilégiaient lors de la saison estivale, les Russes aisés retrouvent un coin de Méditerranée dans des stations comme Antalya. A fin juillet 2022, la riviera turque a ainsi accueilli 34,66% des visiteurs étrangers contre 26,40% pour Istanbul. Sur les sept premiers mois de l'année, la capitale économique turque conserve cependant sa première place avec une progression de 35,97% alors qu'Antalya n'enregistre qu'une hausse de 27,61%.

Les Allemands en tête des visiteurs étrangers

Début août 2022, la rencontre entre les présidents russe et turc a permis de renforcer les liens commerciaux entre les deux pays. Cinq banques turques ont notamment adopté le système russe de paiement Mir. Cette alternative au système occidental Swift (dont les banques russes sont désormais excluent) permet aux touristes russes de régler leurs achats et factures d'hôtel en roubles. Un avantage non négligeable pour l'attractivité du pays.

Les autorités turques condamnent cette guerre, se posent en médiateurs entre Moscou et Kiev (comme dans la crise des céréales), mais ne participent pas aux sanctions décrétées notamment pas l'Union européenne.

Les Russes (2,19 millions depuis le début de l'année) ne sont pas les seuls à opter pour la Turquie. Les Allemands (2,99 millions depuis le début de l'année) les détrônent, pour le moment, de la première place qu'ils tenaient en 2021 avec, sur les sept premiers de l'année, 1,,55 million de visiteurs (1,26 million pour les Allemands). Les provenances d'Allemagne -il faut aussi compter avec la très forte diaspora turque dans ce pays- constituent donc à fin juillet 2022 le plus fort contingent, suivis des Britanniques (1,81 million).

Sur l'ensemble de l'année 2021, les Russes avaient apporté 7 millions de touristes (soit 20% des arrivées internationales) et 5 mrds$ de revenus.

Autre manne, les Israéliens. Ankara vient tout juste de reprendre "pleinement et entièrement" ses relations diplomatiques avec Israël voici quelques jours après douze ans de brouille. Le nouveau lien a d'ailleurs été tissé en juillet 2022 avec la signature d'un nouveau traité d'aviation civile entre les deux chefs de la diplomatie. Cet accord permet aux compagnies aériennes israéliennes d'assurer à nouveau leurs activités en Turquie. Les vols directs entre les deux pays vont ainsi pouvoir reprendre. Ceci facilitera grandement les arrivées de touristes israéliens.

Enfin, la baisse incessante de la livre turque favorise des prix de séjours plus abordables. La devise locale a encore perdu, 27% de sa valeur en 2022 après avoir chuté de 44 % déjà en 2021. Sa parité avec la monnaie américaine ne cesse de s'effondrer. Elle s'échangeait ce lundi 22 août 2022 à 18,10 livres pour un dollar.




   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info