Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

La Turquie poursuit ses représailles contre le régime syrien


Rédigé par le Lundi 2 Mars 2020 | Lu 998 commentaire(s)


La Turquie a utilisé des drones pour tirer sur un convoi du régime syrien (photo : OSDH)
La Turquie a utilisé des drones pour tirer sur un convoi du régime syrien (photo : OSDH)
SYRIE / TURQUIE. La Turquie poursuit son opération "Spring Shield" ("Bouclier de printemps") lancée après des bombardements sur ses troupes ayant causé la mort, jeudi 27 février 2020, de trente-trois de ses soldats. Vendredi 28 février 2020, Ankara a reçu le soutien de l'Otan réuni en urgence et poursuit donc ses représailles. Tout en précisant qu'ils ne sont pas menés contre la Russie, alliée du régime de Bachar al-Assad.

"A l'heure actuelle, un drone, huit hélicoptères, 103 chars, 72 obusiers, trois systèmes de défense aérienne et 2 212 militaires du régime (syrien) ont été neutralisés", déclarait dimanche 1er mars 2020 Hulusi Akar, ministre turc de la Défense nationale sur la chaîne de télévision NTV. Quelques heures plus tard, il dévoilait la mort de dix-neuf soldats syriens tués par des tirs de drones sur un convoi dans la région d'Idlib et affirmait que deux avions militaires syriens - répertoriés comme des Soukhoi Su-24 par l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) - avait été abattus. Selon l'agence officielle de presse syrienne Sana, les quatre pilotes ont pu s'éjecter et seraient sains et saufs.

Selon l'OSDH, quatre-vingt treize militaires du régime syrien ont trouvé la mort depuis le début de l'opération "Spring Shield".

La Syrie mène, depuis décembre 2019, une offensive pour reprendre la région d'Idleb. Le régime de Bachar al-Assad accuse la Turquie de soutenir les milices, qualifiées par lui comme par les Russes de terroristes, qui occupent ce dernier bastion des rebelles et djihadistes.