Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Turquie plonge dans la récession pour la première fois depuis dix ans



            Partager Partager

Les dépenses des ménages ont chuté de 8,9% en 2018 (photo : F.Dubessy)
Les dépenses des ménages ont chuté de 8,9% en 2018 (photo : F.Dubessy)
TURQUIE. Tüik, l'office national turc des statistiques, a annoncé, lundi 11 mars 2019, que le Produit intérieur brut (PIB) s'est rétracté de 3 % au quatrième trimestre 2018 en glissement annuel et de 2,4% par rapport au trimestre précédent.

Après le recul de 1,1% du PIB au troisième trimestre, la Turquie se trouve donc officiellement en récession. Pour la première fois depuis 2009.

La croissance perd du terrain et n'affiche plus qu'une progression annuelle de 2,6% en 2018 - plus faible performance depuis 2009 - contre 7,4% en 2017. En un an, les dépenses des ménages ont chuté de 8,9%, le secteur de la construction de 8,7%, la production industrielle de 6,4%, l'agriculture de 0,5% et les services de 0,3%.

Dans le même temps, les exportations de biens et services ont progressé de 7,5% et les importations de 7,9%.

"Le pire est derrière nous"

Les explications de cette récession ne sont pas difficiles à trouver. Même si elle se stabilise depuis le début de l'année, la livre turque a perdu près de 30% de sa valeur en 2018 sous fond d'inquiétudes sur l'indépendance de la banque centrale titillée par le président Erdogan et les tensions avec les Etats-Unis suivies de leur cortège de menaces de sanctions économiques.

L'inflation frôle les 19,67% en rythme annuel en février 2019. Là encore, le chiffre porte cependant des espoirs puisque c'était la première fois que l'inflation tombait en dessous de la barre des 20% depuis août 2018. Il avait même atteint les 25% en octobre 2018. "Le pire est derrière nous en terme d'activité économique", commente d'ailleurs Berat Albayrak sur son compte Twitter. Le ministre turc des Finances insiste : "Nous pensons que les évolutions positives des marchés financiers, la tendance à la baisse de l'inflation, les améliorations de indicateurs, les mesures prises pour accéder au financement et la mobilisation sur l'emploi en 2019 continueront de progresser comme nous l'avons prévu." Selon lui, "les données actuelles de 2019 indiquent que l'économie a commencé à se redresser rapidement, que le ralentissement de la croissance reflète une situation temporaire et que la tendance modérée à la reprise a commencé. L'augmentation des exportations et des recettes touristiques constituera le principal facteur de croissance."

Le gouvernement préfère positiver alors que les élections municipales se dérouleront, dans trois semaines, le 31 mars 2019.



Mardi 12 Mars 2019

Lu 1031 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA



RÉFLEXION

Concentration industrielle en Europe : une nécessité autant qu'une opportunité pour la Défense

Frédéric Dubois, ingénieur, diplômé en relations internationales (en disponibilité de la fonction publique)
avis d'expert


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.