Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


La Turquie joue la carte de l'escalade militaire en Méditerranée orientale


Après la Syrie et la Libye, la Turquie fait entendre des bruits de bottes en Méditerranée occidentale. Elle positionne des navires de guerres dans des zones reconnues internationalement comme appartenant à la Grèce ou à Chypre afin de protéger des bâtiments de forage qui cherchent du gaz.


            Partager Partager

La Turquie a débuté les forages au large de Chypre (carte : International crisis group)
La Turquie a débuté les forages au large de Chypre (carte : International crisis group)
MEDITERRANEE. Le ton monte entre la Turquie et ses voisins. Dimanche, le gouvernement annonçait la prolongation et l'intensification des opérations de recherche de gaz en Méditerranée orientale, sur des zones appartenant à la Grèce ou à Chypre, mais que la Turquie revendique. La marine turque va escorter le bâtiment de forage Yavuz au sud-ouest de Chypre jusqu'au 15 septembre. Menaçante, elle « déconseille fermement de se rendre dans la zone de recherche ». Déjà, début août, la Turquie avait dépêché le navire de recherche sismique Oruç Reis, entouré de bateaux de guerre, dans une zone revendiquée par la Grèce entre Chypre et la Crète.
 
Josep Borrell, chef de la diplomatie de l'Union Européenne, a demandé dimanche 16 août à la Turquie de « cesser immédiatement » les forages. Josep Borrell estime que son attitude belliqueuse « sape les efforts pour reprendre le dialogue et les négociations ». Vendredi 14 août, les ministres des Affaires étrangères de l'UE avait déjà invité Ankara à stopper les explorations en cours et le déploiement de navires de guerre sur les zones contestées. Ils ont donné pour mission à Josep Borrell de proposer d'ici fin août une liste de sanctions à l'encontre de la Turquie.

Des enjeux importants

La France condamne l'attitude d'Ankara. Elle a renforcé jeudi 13 août sa présence militaire dans la région en envoyant deux Rafales, le porte-hélicoptères Tonnerre et la frégate La Fayette. La Grèce a positionné des navires de combat pour surveiller l'Oruç Reis. Des pays comme l’Égypte ou Israël ont également fait part de leur préoccupation face à l’agressivité de la Turquie.
 
Les enjeux économiques sont à la hauteur de la tension militaire. La Méditerranée orientale possède d'énormes réserves de gaz déjà exploitées par Israël (Léviathan, Tamar) et l’Égypte (Zhor). Le Liban, la Grèce, Chypre et la Turquie veulent faire de même.

Gérard Tur
Lundi 17 Août 2020

Lu 2750 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Publireportage


Med'Innnovant, un concours accélérateur de start-up


Publireportage
Publireportage Euroméditerranée




Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.