Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

La Tunisie, un marché prometteur


Depuis 14 ans, le Groupe des Eaux de Marseille a remporté plusieurs contrats pour la gestion du service de l’assainissement en Tunisie et mise désormais sur la volonté du gouvernement de mettre en place des délégations de service public.


            Partager Partager

Le Groupe des Eaux de Marseille est présent à Sfax, deuxième ville de Tunisie, depuis 2008
Le Groupe des Eaux de Marseille est présent à Sfax, deuxième ville de Tunisie, depuis 2008
TUNISIE. Fédéré autour de la Société des Eaux de Marseille (Sem), le Groupe est présent en Tunisie depuis 1996. Sa filiale, la Société méditerranéenne de l’environnement (Someden) avait alors remporté son premier marché dans le quartier d’El Menzah à Tunis, pour le compte de l’Office national de l’assainissement (Onas).

Depuis, le Groupe a développé ses positions en travaillant sur d’autres secteurs de la capitale tunisienne (Lariana, Mourouj Fouchana et la station d’épuration de Mornag) et en remportant en 2008 l’exploitation pour 5 ans des réseaux d’assainissement, des stations de pompage et des stations d’épuration des villes de Sfax – la deuxième ville du pays- et de Hencha. Cela représente quelques 160 km de réseau d’eaux usées, six stations de pompage et deux stations d’épuration d'une capacité de 215.000 équivalent habitant à Sfax et de 10.120 habitants à Hencha.

« Nous réalisons l’entretien du réseau mais les éventuels travaux de réhabilitation des canalisations sont à la charge de l’Onas », précise Eric Brun, directeur technique de la Someden. Même chose pour les stations d’épuration, la Someden en assurant l’exploitation après leur remise en état par l’Onas qui s’est appuyé sur l’état des lieux réalisé au préalable par les spécialistes de la Sem.

Au total, la Someden emploie 66 personnes, également réparties entre Tunis et Sfax, et travaille désormais à de nouveaux développements. Elle étudie le marché du nettoyage des réservoirs d’eau potable. Elle s’intéresse aussi à la Libye. Et surtout elle mise sur une évolution importante prévue dans les toutes prochaines années. « Le gouvernement envisage de confier la gestion de l’assainissement à des entreprises privées, dans le cadre de contrats de délégation de service public de plus longue durée », relève Eric Brun. Avec à la clé plusieurs marchés importants qui seront lancés dans les deux à trois années à venir.
 
 

Mardi 20 Avril 2010


Lu 1923 fois











Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA














À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.